Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3687 fois

Libye -

Le régime aux abois met le pays à feu et à sang et cherche des mercenaires

Par

Après les massacres qui ont fait des milliers de morts à Tripoli, les milices du majnoune ont attaqué jeudi matin 24/02 la ville de Al Zawia (50 km à l'ouest de Tripoli) et la ville de Mesrata (à 150 km à l'est de Tripoli) à l'artillerie lourde, laissant des centaines de morts et de blessés dans la population, tandis que Gadhafi s'exprimait par téléphone à la TV officielle pour demander aux familles de contrôler les jeunes insurgés, drogués soumis à l'influence de Ben Laden (ce qui laisse envisager qu'il pourrait bientôt utiliser des techniques du type voitures piégées qu'il pourra attribuer à son alter ego saoudien).

Le régime aux abois met le pays à feu et à sang et cherche des mercenaires

Carte : en rouge les villes où les combats continuent, en gris les villes encore sous contrôle du Gadhafi et en bleu les régions libérées.

Des pans entiers de l'armée libyenne ont rejoint la révolution du 17 février, alors qui sont les milices qui tuent le peuple libyen ?

D'après al quds al arabi, un journal ukrainien aurait signalé hier jeudi 24/02 que des pilotes ukrainiens ont été engagés en qualité de mercenaires au service du majnoune pour piloter des avions de combat libyens (MIG 21 et MIG 23) et des avions de transport (Antonov AN 12 et AN 26) en contrepartie de salaires allant de 2.000 à 8.000 dollars US par mois§
 
A la recherche d'autres mercenaires

D'après al jazeera, le cousin germain du majnoune, Ahmad Gadhef el Damm, en Égypte depuis lundi pour mobiliser ses proches de la tribu des Awlad Ali à la frontière entre les deux pays, s'est vu opposer une fin de non recevoir et se serait dirigé ce jour jeudi 24/02 vers la Syrie après avoir passé près de deux heures dans le salon VIP de l'aéroport du Caire (en attendant l'autorisation de décoller) et après s'être fait confisquer un pistolet ottoman (tabanja) trouvé dans son bagage

Ci-dessous la vidéo de Facebook qui a fait le tour du monde arabe, prise par des femmes sur un portable d'un balcon et qui montre les exactions des mercenaires dans les rues de Tripoli



Par ailleurs, contrairement aux hauts cris du pitre sanguinaire qui prétend vivre comme un moine sous sa tente, des sources diverses indiquent que la fortune gadhafienne, qui atteindrait facilement les 130 milliards de dollars, est diligemment investie dans des instruments financiers, des fonds de pension, des propriétés immobilières, des entreprises, clubs de foot, etc. aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en France et notamment en Italie, ce qui peut expliquer les efforts déployés pour gagner du temps pendant que les "dispositions" sont prises aussi bien par l'entreprise Gadhafi & co. que par les États concernés pour déguiser voire effacer les traces de leurs intérêts étroitement liés pendant des décennies avec le régime gadhafien.

Et on vient d'apprendre qu'après son retour de Syrie jeudi soir, Ahmad Gadhaf el Dam, cousin germain de Gadhafi, a finalement démissionné et a fait démentir par son bureau de communication qu'il soit allé en Egypte pour employer les tribus de ses oncles comme mercenaires, et il a demandé l'asile politique en... Egypte !

GLOIRE ET HOMMAGE AU PEUPLE LIBYEN ET A SES MARTYRS
VIVE LA REVOLUTION LIBYENNE DU 17 FEVRIER 

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Libye

Même sujet

Résistances

Même auteur

Nadine Acoury

Même date

25 février 2011