Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1808 fois

Gaza -

Le siège israélien sur Gaza détruit l'industrie de la pêche

Par

Des centaines de bateaux palestiniens sont à quai dans le port de Gaza. Piégés par le siège israélien sur la banche côtière, ils sont dans l'impossibilité de sortir en mer. Le blocus israélien provoque une pénurie de fuel nécessaire pour faire fonctionner les bateaux et les pêcheurs sont là, sur le port, incertain de leur avenir. Ils ont peu d'espoir que la crise se termine bientôt.

Le siège israélien sur Gaza détruit l'industrie de la pêche


Pour Abu Taysir, pêcheur de 56 ans, la mer est depuis toujours son gagne-pain. "Cette crise est quelque chose de nouveau pour les pêcheurs parce qu'avant, les Israéliens ne nous autorisaient pas à aller à plus de 8 miles de la côte. Ca nous a causé un gros problème, parce que nous ne pouvions pêcher que dans ces limites très étroites. Mais aujourd'hui, plus de 400 pêcheurs ne peuvent plus du tout sortir à cause de la pénurie de gas-oil et le manque de pièces détachées pour les bateaux endommagés par le harcèlement constant des Israéliens", dit-il.

"Nous savons que dans notre métier, nous courons beaucoup de risques et nous les acceptons aussi longtemps que nous pouvons continuer à travailler, mais ils nous étranglent et nous sommes complètement impuissants", ajoute-t-il.

Le Président de l'Assemblée des Pêcheurs, Abu Hani al-'Asi, a dit que plus de 300 bateaux de pêche étaient alignés dans le port et immobilisés à cause de la pénurie. Le fuel disponible est extrêmement cher, vendu à des prix prohibitifs. Selon Al-'Asri, les forces navales harcèlent les pêcheurs, souvent elles les détiennent et même il arrive que les soldats les jettent à la mer, et ils sont obligés de regagner la côte à la nage.

"Je suis l'aîné d'une famille de 9 frères et sœurs et chacun d'entre nous à 7 ou 8 enfants. Je ne gagne plus assez d'argent pour les faire vivre. Sans fuel, je ne peux pas travailler et quand il y en a, les Israéliens qui nous harcèlent", dit-il.

Il demande aux états arabes et aux organisations pour les droits de l'homme d'intervenir pour mettre un terme à la crise dans la Bande de Gaza.

Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Maan News

Même date

12 avril 2008