Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4603 fois

Salfit -

Les 5 garçons de Marda détenus par l'armée n'ont toujours pas été libérés

Par

Dans l'après-midi du lundi 4 juillet, plusieurs jeeps de l'armée israélienne sont entrées dans le village de Marda et les soldats israéliens ont tendu une embuscade à des jeunes palestiniens qui descendaient la colline qui surplombe le village, après qu'ils aient essayé d'arrêter le travail sur la Barrière de Séparation.

Le village de Marda abrite 2.000 personnes et est situé à 22 kilomètres à l'est de la Ligne Verte, sous la colonie israélienne d'Ariel où vivent 20.000 personnes.

La construction de la barrière sur la terre appartenant au village a commencé début juin et plus de 1.000 arbres appartenant aux familles du village ont été déjà déracinés.

Il y a eu cinq manifestations non-violentes majeures organisées par les habitants du village depuis que le travail a commencé, et plusieurs jours par semaine un groupe de jeunes Marda monte la colline pour essayer d'arrêter le travail et est accueilli fréquemment par l'armée israélienne qui leur lance du gaz lacrymogène et des bombes assourdissantes.

Le 4 Juillet, l'armée a encerclé sept garçons et de jeunes hommes âgés de 13 à 22 ans.

Ils ont été détenus à l'entrée ouest du village sous le soleil pendant plus d'une heure avant d'être emmenés. Un garçon palestinien aurait été frappé à la tête et à la jambe avec un verre par un des soldats israéliens.

Les garçons ont été transférés au commissariat de police d'Ariel et plus tard à la prison militaire de Qedumim.


Le 5 Juillet, deux des garçons ont été libérés après interrogatoire.

Il a été dit à l'un d'entre eux qu'il serait condamné à une amende de 3.000 NIS s'il ne se présentait à son audition au tribunal.

Les cinq autres dont un garçon de 21 ans qui a un cancer et a besoin de médicament, est toujours en garde à vue à Kedumim.

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Salfit

Même sujet

Incursions

Même auteur

ISM

Même date

10 juillet 2005