Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1737 fois

Salfit -

Les Chambres Rouges

Par

Un autobus blindé escorté par une jeep militaire suivie d'un véhicule de transports de troupes emmène ces adolescents à la colonie d'Adam comme une opération militaire.
Lorsqu’ils arrivent au carrefour de la colonie de Tapuah, près de la ville palestinienne de Salfit, un autre groupe d'adolescents, garçons et de filles, est également escorté par une jeep militaire et ils se retrouvent pour danser toute la nuit. Quand la fête est terminée, les soldats les raccompagnent à nouveau dans leurs maisons vides.

La colonie d’Adam en Cisjordanie : D'un peu loin, on peut voir les lumières des spots des maisons alignées sur les côtés des routes bien pavées.

Pour un Palestinien, « Une belle route mène toujours à une colonie »

La plupart des routes dans les cités et les villes palestiniennes sont détruites, peu ont des trottoirs et la plupart du temps elle ne sont pas éclairées.

Une chaine de télévision israélienne (Channel 10) est parvenue à entrer dans quelques maisons de la colonie de Migron et a rapporté ce qui suit :

La plupart des colons de la colonie de Migron, 52 familles, sont partis pour d'autres endroits laissant quelques jeunes idéologistes avec des sentiments anti-arabes très forts et le rêve de la création du Grand Israël qui s'étendrait de la Turquie au Sinai. Pour la plupart d'entre eux, pousser les Palestiniens à l'est du fleuve du Jourdain est considéré comme la mission de leur vie.

"Les maisons sont inhabitées, n'est-ce pas ?" a demandé le journaliste.

"La plupart de nos voisins sont partis, mon mari et moi allons bientôt aller nous installer à l'intérieur de la Ligne Verte." a répondu une femme qui a refusé de s’identifier. Elle a ajouté : "Notre fils ainé de 17 ans restera dans la maison".

Lorsque le journaliste a demandé pourquoi il ne partait pas avec sa famille, l'adolescent a répondu qu'il croyait dans le "Sionisme idéologique" et que cette terre avait été donnée aux Juifs par Dieu. Il a ajouté qu'il résisterait avec force à toute tentative du gouvernement d'évacuer des colonies.

Le reportage de Channel 10 montre que la majorité des colons de Migron sont partis en laissant quelques jeunes idéologistes éparpillés parmi les maisons vides. La nuit, les fêtes des adolescents remplacent la vie de famille de Migron,

Laissez-nous voir votre chambre”, a demandé le journaliste. La chambre a montré une personnalité inquiétante du gosse resté là.

Tous les murs de la pièce sont peints en rouge et couverts de pornographie.

En regardant par les fenêtres, on peut voir les villages palestiniens et les soldats israéliens postés aux checkpoints. Des soldats restent là dans le but de protéger les quelques "adolescents de reste" et leurs nuits rouges à l'intérieur de leurs chambres rouges.

Par conséquent, des milliers de villageois sont forcés de rester à l'intérieur de leur village et sont régulièrement interdit d'accès à leurs champs.

Un autobus blindé escorté par une jeep militaire suivie d'un véhicule de transports de troupes emmène ces adolescents à la colonie d'Adam comme une opération militaire.

Lorsqu’ils arrivent au carrefour de la colonie de Tapuah, près de la ville palestinienne de Salfit, un autre groupe d'adolescents, garçons et filles, est également escorté par une jeep militaire et ils se retrouvent pour danser toute la nuit. Quand la fête est terminée, les soldats les raccompagnent à nouveau vers leurs maisons vides.

Ces adolescents sont les mêmes que ceux que vous voyez chanter "Mort aux Arabes" et "Oui aux colonies" dans les rassemblements et les manifestations organisés par la Droite.

Ils étaient à Rabin’s Square à Tel Aviv parmi les 120.000 personnes qui ont protesté contre la décision de Sharon d’évacuer quelques "colonies illégales".

Ils étaient parmi ceux qui ont publiquement félicité Igal Amir, l'assassin de l’ex-Premier Ministre Isaac Rabin.

Pour les repérer, vous devez rechercher les Ministres Effi Etam et le membre de la Knesset Uzi Landau.

Des centaines de voitures, de camions, et d’ambulances palestiniennes sont alignées sur la route principale au checkpoint de la colonie d'Adam.
Car l'officier a donné l’ordre à tous les véhicules de rester en arrière, déclarant le secteur « zone militaire fermée » : l’autobus blindé rempli d’adolescents avec leurs écouteurs de baladeur sur les oreilles s’approche du checkpoint et se dirige tout droit vers leurs chambres rouges.


Les journalistes de Channel 10, la chaine israélienne, ont demandé à un soldat : «Avez-vous découvert pourquoi les Palestiniens nous haissent ? »

Le reportage de Channel 10 conclut que les colons préfèrent vivre dans les colonies pour des raisons économiques et non idéologiques. C'est l'occasion d'avoir une grande maison pour moins d'argent.
Pourtant une nouvelle génération est née et grandit à l’intérieur des colonies.

La femme d'un colon a dit aux journalistes, "Je suis venue ici pour avoir une grande maison, mais je partirai, parce que je ne suis pas prête à mourir pour cette maison".
Son fils , un adolescent dit : « Je suis prêt à mourir pour défendre cette maison parce que c'est le meilleur endroit au monde. »

C’est certainement le meilleur endroit pour des adolescents : ils peuvent obtenir librement des armes, de la nourriture, du sexe et de la drogue.

Un rapport de la police a prouvé que quelques colonies sont récemment devenues un refuge pour des criminels.

Source : www.imemc.org/

Traduction : MG

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Salfit

Même sujet

Colonies

Même auteur

Nasser Al-Laham

Même date

30 janvier 2004