Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1422 fois

Bethléem -

Les Chrétiens palestiniens et les effets de l'Apartheid israélien

Par

Alors que des hordes de touristes affluent vers les Lieux Saints de Jérusalem pour porter des rameaux d'oliviers dans la Vieille Ville, des centaines de Chrétiens palestiniens n'ont pas le droit de franchir le terminal de Bethléem.
La veille du dimanche de Pâque, je suis passé par le terminal où j'ai rencontré un groupe de femmes palestiniennes se rendant à Jérusalem pour les célébrations.

Elles pensaient que les soldats les laisseraient passer en respect de ce jour saint. Cependant, les restrictions au mouvement avaient été renforcées pour les vacances de la Pâque Juive et elles ont été renvoyées chez elles.

Très peu de soldats et de policiers étaient en poste sur le checkpoint en raison des vacances juives et seul un passage était ouvert ce qui a entrainé un retard énorme.

Depuis la construction du Mur d'Annexion illégal par Israël, le "terminal" de Bethléem est le seul chemin direct entre Bethléem et Jérusalem.

Le Mur est conçu comme une frontière internationale où les Palestiniens doivent subir des fouilles, une vérification au rayon X de leurs bagages et des contrôles d'empreinte digitale. La majorité des Palestiniens de Cisjordanie ne résidant pas à Jérusalem ne sont pas autorisés à entrer dans Jérusalem.

D'autres restrictions imposées aux Palestiniens pour la période de Pâques ont été le renforcement des contrôles sur les checkpoints autour de Naplouse, empêchant les jeunes hommes à quitter la ville, et l'installation d'un checkpoint sur la route entre Naplouse et Tubas causant le chaos et empêchant l'accès aux piétons le long de la route.

Tandis que la liberté de culte sur les Lieux Saints a été fortement limitée pour les Palestiniens, l'armée a facilité la visite de milliers de visiteurs juifs dans la ville palestinienne d'Hebron.

L'année dernière, pendant la Pâque juive, les Forces d'Occupation Israélienne ont déclaré la ville d'Hébron "Zone Militaire Fermée", empêchant les Palestiniens de se déplacer dans leurs quartiers pour la "protection" des' des visiteurs juifs.

L'armée a également autorisé les touristes juifs à franchir le checkpoint de la rue Shuhada pour entrer dans le secteur "contrôlé par les Palestiniens" afin de visiter un lieu saint – ce qui est interdit selon la Loi Israélienne.

Ceci fait suite aux graves restrictions imposées par Israël au droit au culte et au droit d'accès à Jérusalem pendant le Ramadan à l'année dernière.

Cela montre que le système d'Apartheid israélien protège le droit au culte des Juifs, même si cela signifie supprimer les droits des Palestiniens et est en conflit avec la loi israélienne, et il ignore le désir des Palestiniens qui veulent aller prier sur leur propre terre.

Source : http://www.palsolidarity.org/main/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bethléem

Même sujet

Apartheid

Même date

5 avril 2007