Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1856 fois

Ramallah -

Les Forces d’Occupation Israélienne attaquent les habitants de Nilin alors qu’ils prient sur leurs terres

Par

Vendredi 24 octobre 2008

La prière avant la manifestation de cette semaine à Ni'lin avait commencé à 11h15, quand les soldats des Forces de l’Occupation Israélienne ont commencé à tirer du gaz lacrymogène sur un groupe d’habitants qui tentaient de prier sur leurs terres. Ceux qui priaient se sont déplacés dans un autre endroit, où les soldats ont continué à tirer les grenades lacrymogènes et les balles de caoutchouc directement sur la foule parmi laquelle se trouvaient de nombreux enfants.

Les Forces d’Occupation Israélienne attaquent les habitants de Nilin alors qu’ils prient sur leurs terres


Les soldats ont tiré sur les gens depuis deux côtés, ce qui les a forcés à rester au milieu des gaz lacrymogènes. La foule a pu ensuite se déplacer dans un autre endroit, où une prière a été organisée.

Les manifestants (composés d'environ 150 Palestiniens et 20 militants internationaux et israéliens), se sont ensuite dispersés dans les champs alors que les soldats tiraient du gaz lacrymogène en l'air.

Il y avait plusieurs groupes différents dans les champs : l'un qui était resté plus proche du village et un autre groupe qui tentait de marcher jusqu’au chantier de construction du mur de l'apartheid. Les deux groupes se sont regroupés quand les Forces d’Occupation les ont repoussés près de la clinique de Ni'lin.

Les soldats des Forces de l’Occupation Israélienne ont tiré directement sur les manifestants et la plupart des gaz lacrymogènes ont pénétré dans la clinique.

Deux manifestants ont été blessés sur le site de la clinique : un Palestinien a reçu une balle dans la tête et un bénévole de l’ISM a été touché sur le côté par une balle de caoutchouc.

Au bout d’une heure, les soldats se sont retirés vers le site de construction tout en continuant à tirer sur les manifestants. Les manifestants sont ensuite montés sur la colline au-dessus du chantier de construction, où ils ont été fortement gazés de lacrymogènes.

Quand les soldats israéliens sont partis, un petit groupe de manifestants est resté et a mis le feu à l’intérieur d'un tuyau d'eau, endommageant le métal à l'intérieur dans l'espoir de retarder la construction du mur. Quand les soldats sont arrivés sur les lieux, vers 16h, la manifestation a été déclarée terminée.


L'extrême violence utilisée contre les manifestants de Ni'lin n'a pas dissuadé leur résistance. Plusieurs fois par semaine, les habitants et les militants se rassemblent pour protester contre le mur de l'apartheid.

Alors que la plupart des manifestants ont été abondamment gazés au cours de la manifestation, beaucoup ont été blessés par des balles de caoutchouc. Le village de Ni'lin continuera sa résistance malgré les nombreux blessés.





Les manifestants réussissent à atteindre les bulldozers
23 Octobre 2008

Vers 10 h, cinquante Palestiniens ainsi que plusieurs activistes internationaux, ont marché en direction des oliveraies de Ni'lin pour protester contre la construction du mur de l'apartheid.
Les manifestants sont arrivés à côté des bulldozers et ont commencé à crier et à jeter des pierres sur le véhicule. Cinq minutes plus tard, les Forces d’Occupation Israélienne arrivaient sur les lieux et commençaient à tirer du gaz lacrymogène et des balles de caoutchouc sur les manifestants.


Les Palestiniens et les internationaux sont retirés dans les oliveraies, mais ils ont continué à crier contre l'armée. Les soldats ont continué à tirer sur les manifestants dans les champs jusqu’à 17h.

Pendant ce temps, les soldats sont venus dans le village, à proximité de la clinique de Ni'lin. Ils ont tiré des balles en acier recouvert de caoutchouc et des bombes lacrymogènes directement dans le village et dans plusieurs maisons.


La plupart des manifestants ont souffert de problèmes respiratoires en raison de l'inhalation de gaz lacrymogène tiré en grande quantité par les soldats israéliens, et plusieurs Palestiniens ont été touchés par des balles en acier recouvert de caoutchouc, dont un a été blessé à la tête.

Dans le village cisjordanien de Ni'lin, la résistance contre la construction du mur qui va confisquer des terres aux Palestiniens se poursuit. La construction du mur de l'apartheid contribuera, en outre, à la détérioration de la vie des habitants.

Le mur va non seulement voler des terrains privés, mais s’assurera de limiter les déplacements des habitants de Ni'lin puisqu’ils auront à franchir un checkpoint pour aller dans d'autres villages palestiniens.


Source : http://www.palsolidarity.org/main

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Non Violence

Même auteur

ISM

Même date

25 octobre 2008