Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1398 fois

Naplouse -

Les Forces d'Occupation Israélienne envahissent encore une fois Naplouse

Par

Tôt le mardi matin 16 octobre, les Forces d'Occupation Israélienne ont envahi la ville de Naplouse dans le nord de la Cisjordanie où elles ont tué deux hommes et blessé de nombreuses personnes.
Les Forces d'Occupation Israélienne ont utilisé toute la journée du gaz lacrymogène et des bombes assourdissantes et la police des frontières israélienne a tiré du gaz lacrymogène et une bombe assourdissante sur un groupe de médecins et de militants

Les Forces d'Occupation Israélienne envahissent encore une fois Naplouse


Photo ISM : Un photographe palestinien s'approche d'une jeep des Forces de l'Occupation

Tôt le mardi matin 16 octobre, les Forces d'Occupation Israélienne ont envahi la ville de Naplouse dans le nord de la Cisjordanie .

Deux Palestiniens, un combattant de la résistance des Brigades des Martyrs Al-Aqsa et un homme de 70 ans, ont été tués pendant le raid et plusieurs autres personnes ont été grièvement blessées, dont une femme qui a reçu une balle dans le dos à l'intérieur de sa propre maison et est maintenant dans un état critique à l'hopital Rafidia.

Le photojournaliste Badarna Alaa a également reçu quatre balles de caoutchouc dans le dos alors qu'il tentait de filmer l'incursion.

L'incursion a commencé vers 1h1/2 du matin. Les Forces d'Occupation Israélienne se sont déployées dans les rues de Ras El Ain et Keshekeh et dans un quartier ouest de la Vieille Ville. L'armée a occupé plusieurs maisons et des jeeps de l'armée ont interdit la circulation en de nombreux endroits.

Les militants des droits de l'Homme sont arrivés vers 8h et ont trouvé un groupe d'enfants d'environ 6 ans qui étaient bloqués à l'intérieur de leur école, terrifiés.

Leurs professeurs ont essayé de négocier leur passage en toute sécurité devant une jeep des Forces d'Occupation Israélienne mais les soldats ont d'abord refusé l'autorisation aux enfants. Avec l'aide de bénévoles médicaux palestiniens et des militants, les enfants ont finalement pu sortir de la zone de conflit et ont été emmenés dansun lieu sûr.

Vers 11 heures, les Forces d'Occupation Israélienne occupaient deux autres propriétés et un tireur d'élite était posté sur le toit de l'une d'entre elles.

Au début, les équipes médicales n'ont pas eu l'autorisation d'accèder aux habitants malades à l'intérieur des bâtiments, mais plus tard, ils ont été autorisés à emmener des personnes à l'hôpital et à apporter des approvisionnements.

Les Forces d'Occupation Israélienne ont consolidé leur position et sont restés jusqu'en début de soirée, en tirant de façon sporadique.

Les Forces d'Occupation Israélienne ont utilisé toute la journée du gaz lacrymogène et des bombes assourdissantes et la police des frontières israélienne a tiré du gaz lacrymogène et une bombe assourdissante sur un groupe de médecins et de militants.

Deux équipes d'ambulanciers présents sur les lieux ont signalé que deux femmes et deux jeunes avaient été touché par une canette de gaz lacrymogènes.

L'incursion s'est terminée en début soirée après que les FOI aient arrêté de nombreux habitants.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Incursions

Même auteur

ISM

Même date

17 octobre 2007