Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2017 fois

Hébron -

Les Forces d’Occupation Israélienne ferment de nouveau des dizaines de magasins dans la rue Al Shuhada

Par

Le 3 septembre 2008, les Forces d'Occupation Israéliennes ont soudé les portes de 40 commerces palestiniens dans la rue Al Shuhada, au cœur de la ville d’Hébron. Les magasins ont été soudés bien que les magasins visés soient fermés depuis l'an 2000. Une maison a également été fermée à l’aide d’une soudure au cours de cette opération.

Les Forces d’Occupation Israélienne ferment de nouveau des dizaines de magasins dans la rue Al Shuhada


Photo: Une boutique palestinienne dont la porte a été soudée dans la rue Al Shuhada.

La première fermeture de la rue Al Shuhada a eu lieu en 1994 suite au massacre de la Mosquée d'Abraham perpétré par le criminel, le Dr Baruch Goldstein, contre des fidèles palestiniens en prière.
En conséquence de ce massacre, la Vieille Ville d'Hébron a été placée sous couvre-feu pendant 40 jours au cours desquels des rues entières ont été fermées, dont la rue Al Shuhada.

Lorsque le couvre-feu a été levé, les Forces d'Occupation Israéliennes ont autorisés les propriétaires palestiniens à ouvrir leurs magasins seulement en partie puisqu’ils n’étaient autorisés qu’à ouvrir une seule porte de chaque boutique. Les forces d'occupation ont ensuite affirmé que cette mesure était nécessaire pour protéger les Palestiniens de toute éventuelle attaque de colons !!!!.

Le statu quo a été maintenu jusqu'en l'an 2000, lorsque le commandant de l’armée israélienne a publié un ordre militaire informant les propriétaires des magasins qu'ils ne pouvaient plus ouvrir leurs magasins sans obtenir une autorisation délivrée par lui-même personnellement ou de la soi-disant «Administration Civile».

Depuis lors, le couvre-feu empêchant les Palestiniens de circuler dans la rue Al Shuhada est devenu quotidien ainsi que les attaques des colons de la colonie de Beit Hadassa et de Tel Rumeida contre les passants Palestiniens.


Entre les années 2000 et 2003, la rue Al Shuhada a fait l’objet d’une étroite surveillance et d’un couvre-feu total ainsi que d'une campagne menée contre les habitants palestiniens afin de clairement les forcer à quitter le secteur.

Un certain nombre de familles palestiniennes ont fui le quartier, craignant pour leur vie et ont cherché d'autres refuges. Toutefois, d'autres familles ont été obligées de rester car elles n’avaient pas les moyens de louer une autre maison en dehors de la zone. Le nombre de ces familles est d'environ 10 et appartiennent aux clans Al Khateeb, Al-Nazer, Al Bayed, Fanoon et Ramadan.

Les habitants de la rue Al Shuhada ont été surpris lorsqu'ils ont vu des soldats israéliens le 2 Septembre, 2008 fermer par des soudures les magasins de leur rue. Les soudures ont été effectuées bien que ces magasins étaient ouverts et parfois seulement pour des fins de ventilation.

Une maison a également été fermée à l’aide d’une soudure au cours de cette opération des Israéliens. La maison (qui appartient à Mme Feryal Abu Haykal) est une maison ancienne de 140-m2 située au deuxième étage en plein milieu de la rue Al Shuhada. Elle n’était pas habitée car elle a besoin d'une sérieuse rénovation.


Les boutiques fermées :

Selon les autres résidents de la rue Al Shuhada, 7 des magasins soudés étaient utilisés pour vendre de la verrerie et des cadres. Ces magasins appartiennent aux membres des clans Zalloum et Abu Markhiya.

Parmi les autres magasins scellés, il y a un salon de coiffure, un magasin de pièces de rechange pour automobiles, un tailleur, une boutique de vêtements ainsi qu’une salle de gym et un magasin de réparation de machines à coudre.

La fermeture de ces magasins depuis 2000 a causé un grave coup économique à leurs propriétaires. En outre, le couvre-feu imposé dans la rue a conduit au départ d'un grand nombre de familles qui y vivaient.

Ces deux éléments (la fermeture de magasins et l’imposition d’un couvre-feu) ne sont que des outils dans un plan préprogrammé des autorités et des Forces d'Occupation Israélienne qui a pour but de rendre la vie insupportable aux habitants palestiniens vivant dans cette partie de la ville d’Hébron. L'exécution du plan a conduit à leur transfert à l’extérieur du secteur au bénéfice des colons israéliens vivant à proximité.

Pour mettre en œuvre la politique du transfert de la population palestinienne vivant dans la rue, un checkpoint permanent (composé d'une caravane et d’un détecteur de métaux) a été installé le 1er Septembre 2005, sur la route reliant la rue Al Shuhada et la rue Bab Al-Zawiya.

Les soldats de l'occupation israélienne sur le checkpoint vérifient les identités et les sacs de tous ceux qui viennent de Bab Al-Zawiya et veulent accéder à la rue Al Shuhada.

Le chercheur du Land Research Center a observé un grand nombre d'élèves bloqués au checkpoint sous la chaleur du soleil d'été pendant le mois du Ramadan. L’accès par le checkpoint dépend en grande partie de l'humeur des soldats.


Pour rappel:

Il convient de souligner que l'ouverture de la rue Al Shuhada au commerce palestinien et au transport piéton ou à bord de véhicules a été intégrée dans le protocole d'Hébron signé en 1997 entre Israël et l'OLP.

Pourtant, ce point du protocole n'a jamais été mis en œuvre tandis que d'autres articles en faveur des colons ont été dûment exécutés. En tant que tel, la rue Al Shuhada, 10 ans après sa prétendue date d'ouverture, est toujours fermée et vide. Ce sont des conditions parfaites pour la prise de possession du reste de la rue par les colons.

Source : http://www.poica.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

ARIJ

Même date

23 septembre 2008