Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1646 fois

Naplouse -

Les Forces d’Occupation Israélienne tirent sur des civils au checkpoint d’Huwarra à Naplouse

Par

Les Forces d’Occupation Israélienne ont tiré sur des civils ce matin à 8h au checkpoint d’Huwarra
Les coups de feu faisaient suite à une soi-disant attaque à l’acide sur des soldats israéliens par une Palestinienne, rappelant une attaque qui a eu lieu au checkpoint, il y a deux semaines. On fait état de divers rapports et on ne sait pas exactement si des soldats de l’occupation ont été blessés dans l'attaque, certains témoins affirmant que la plupart de la substance inconnue a été jetée par terre, éclaboussant par inadvertance un Palestinien qui se tenait à proximité.

Les Forces d’Occupation Israélienne tirent sur des civils au checkpoint d’Huwarra à Naplouse


Photo Nasser Shtayah : Ce matin au checkpoint d'Huwarra à Naplouse, les soldats israéliens tirent sur la foule

La jeune femme qui serait échappée parmi la foule qui franchissait le checkpoint a été poursuivie par des soldats israéliens. Puis les soldats ont tiré à balles réelles sur la foule de civils innocents . Quatre personnes auraient été blessées par les tirs dont deux ont été hospitalisées.

L’un deux, Iyad Amer, un infirmier de Naplouse, est actuellement soigné à l’Hôpital Spécial Arabe à Naplous après avoir reçu une balle dans le pied et une autre dans l'épaule.

Un autre, Mahmoud Fateh Daroushi, 18 ans, d’Arwata, franchissait le checkpoint pour se rendre à l'université lorsque la femme l’a dépassé en courant. Il a ensuite été touché dans le bas du dos par des éclats de balle qui a ricoché sur un rocher à proximité. Il indique que les soldats ont tiré directement sur la foule – au sol et à hauteur de la taille, d’une distance de seulement 4 à 5 mètres.

Une femme a été arrêtée, Saabil Break, une étudiante anglaise de l'université d’An Najar à Naplouse. Pour l’instant, on ne sait pas s’il s’agit de la même femme qui avait réussi à s’échapper après l'attaque à l’acide, il y a deux semaines.

Le checkpoint d’Huwarra est l'un des checkpoints les plus fréquentés de Cisjordanie , avec des milliers de Palestiniens qui le franchissent par chaque jour. Il est particulièrement bondé en début de matinée, quand les ouvriers et les étudiants affluent dans la ville en provenance de toute la région.

Le porte-parole de l’armée israélienne a affirmé que ces attaques étaient le résultat de la clémence censée être appliquée par des soldats israéliens sur les checkpoints pendant le mois du mois de Ramadan.

Toutefois, les organisations des droits de l’homme ont documenté, ce mois-ci, des passages à tabac, l'usage régulier de la détention arbitraire et des retards exagérés et inutiles causant des files d'attente de plusieurs heures.

Toujours en ce mois-ci, Naheel Abu Rideh a été bloquée pendant plusieurs heures au checkpoint d’Huwarra, à l’entrée de Naplouse alors qu’elle était prête à accoucher, entrainant la mort de son deuxième enfant.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Checkpoints

Même auteur

ISM

Même date

22 septembre 2008