Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1295 fois

Jérusalem -

Les Forces de l'Occupation Israélienne interrompent violemment une manifestation pacifique pour le Droit au Culte

Par

Aujourd'hui, le vendredi 19 mai à 11h, les Forces de l'Occupation Israélienne ont empêché de façon violente les fidèles du camp de réfugiés de Shufat qui voulaient se rendre à la Mosquée Al-Aqsa pour la prière du vendredi.
Plus de trente soldats armés et officiers de la police montée ont attaqué la manifestation non-violente organisée par les habitants du camp de réfugiés de Shufat à l'intérieur du camp près du checkpoint à l'entrée du camp.

Les Forces de l'Occupation Israélienne interrompent violemment une manifestation pacifique pour le Droit au Culte


Arrestations des manifestants au camp de réfugiés de Shufat

Les habitants du camp se plaignent depuis plusieurs mois du comportement violent et extrême de la police des frontières dans le camp.

La situation se détériore en particulier le vendredi : Les nombreux fidèles qui essayent d'aller à la mosquée Al-Aqsa sont frappés, arrêtés et sujets à l'abus verbal par les Forces de l'Occupation Israélienne.

Quand les hommes, les femmes et les enfants palestiniens ont essayé de marcher pacifiquement aux côtés des activistes israéliens et internationaux, ils ont été immédiatement cernés par des dizaines de soldats israéliens.

Après une courte période de discussion, sans aucune provocation par un comportement agressif des habitants, les soldats israéliens ont physiquement repoussé les manifestants.
Plusieurs personnes sont tombées à terre dont des femmes et des enfants, et de nombreux autres Palestiniens ont été effrayés et intimidés.

Quand les habitants restants ont tenté de former une chaîne humaine avec les Internationaux et les Israéliens, ils ont été attaqués par les soldats avec des coups de poing et des coups de pied.
La violence s'est accrue quand les Forces de l'Occupation Israélienne ont mené des opérations agressives contre les protestataires, les journalistes, les spectateurs innocents, les internationaux et les Israéliens.

Alors que des manifestants étaient détenus et traînés par plusieurs soldats, d'autres soldats distribuaient en toute liberté des coups de pied et des coups de poing sans aucune intervention de leurs officiers présents.

Ibrahim, l'un des manifestants palestiniens non-violents qui a été arrêté pendant la manif d'aujourd'hui, a commenté l'attaque violente des soldats israéliens : "Aujourd'hui, ils ont dépassé la ligne rouge et leur objectif était clairement de diminuer le moral des protestataires et de nous donner un avertissement fort pour l'avenir… mais je promets que nous n'abandonnons pas. Nous continuerons les manifestations non violentes, peu importe ce qu'ils nous feront."

Deux Palestiniens, un Israélien et un journaliste Anglais ont été violemment frappés, avant d'être emmenés de force dans un fourgon de police et déposés dans un commissariat de police à Jérusalem-Est où ils ont été détenus.

Dans leur rapport; les soldats israéliens les ont accusé d'avoir "jeté des pierres" et d'avoir participé à une "manifestation illégale". Ces accusations se sont avérées fausses et ils ont tous été libérés à 14h.

A sa sortie, le journaliste anglais a déclaré : "La manifestation était complètement pacifique jusqu'à ce que les soldats nous attaquent sans provocation. Plusieurs enfants qui ne faisaient pas partie de la manifestation leur ont répondu en jetant des pierres.
Au bout d'un moment, les soldats israéliens se sont précipités pour attraper les enfants.
Les enfants se sont enfuis, alors les soldats ont pris un Palestinien qui s'était écarté de la démonstration pour obliger les enfants à cesser de jeter des pierres.
Alors qu'ils le menottaient, ils l'ont frappé violemment à la tête. Je suis allé filmer cela et leur dire d'arrêter.
Ils n'ont pas aimé que quelqu'un soit témoin de leur brutalité donc, ils m'ont frappé et poussé dans le fourgon avec les trois autres."


James King, un pacifiste anglais a déclaré : "Je suis totalement dégoûté par les actions des forces israéliennes. Elles ont attaqué des manifestants non violents et des spectateurs, même des femmes et des enfants innocents, et leurs hauts responsables n'ont absolument rien fait pour les arrêter. C'est un comportement honteux pour une force soi-disant civilisée et morale."

Pour plus d'informations :
Bureau de l'ISM : 02 2772018
Ibrahim : 054 737 2185

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Résistances

Même auteur

ISM

Même date

19 mai 2006