Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1551 fois

Ramallah -

Les Forces de l'Occupation continuent leurs attaques contre le village de Budrus

Par

Le vendredi 26 mai 2006, environ six jeeps appartenant à une unité de la police des frontières et à une unité d'artilleurs qui sert actuellement dans la division Macabim ont attaqué le village de Budrus en tirant dans tous les sens.
Les Forces de l'Occupation ont tiré du gaz lacrymogène, des balles en acier recouvert de caoutchouc et des bombes assourdissantes.
Tous les secteurs du villages ont fait l'objet d'une attaque au gaz et il n'y avait nulle part où s'échapper.

Après plusieurs vaines tentatives de communiquer avec l'Office de Coordination du District de la région de Ramallah (DCO), Matan a appelé Dov Chanin, un membre de la Knesset du parti Hadash. Par la suite, une décision a été prise par le commandant de la division Macabim de retirer ses forces du village.

Alors que les Forces de l'Occupation se retiraient, elles ont tiré deux boîtes métalliques de gaz lacrymogène dans la maison où nous étions. Nous étions assis dans une petite pièce avec environ cinq enfants, âgés de 2 à 10 ans. La maison était remplie de gaz lacrymogène et les enfants pleuraient. Il était très difficile de respirer.

Le père de la famille a décidé d'emmener les enfants dehors. Lui, son épouse, et un ami de famille sont sortis avec les enfants.

Les soldats nous ont crié : "Sortez de la maison ou nous la faisons exploser !".

Nous avons descendu les escaliers : Nous avons tous été frappés par le commandant (un officier Druze de la police des frontières) et poussés contre le mur, le dos tourné aux soldats.

Nous avons été forcés de nous mettre à genoux et ils nous ont ordonné de mettre la tête en bas.

"Vous serez humiliés ce soir." Nous ont-ils dit.
"Vous êtes venus pour dire une prière du Sabbat dans le village ? Nous dirons une prière pour votre mort."

Matan a été reconnu comme étant le type de Beit Sira qui avait reçu dans l'Å“il une balle en acier recouvert de caoutchouc (un soldat lui a même fait des excuses), et moi comme étant quelqu'un qui participe aux manifestations de Bil'in.
À notre ami non-Israélien, ils ont dit que je jetais des pierres à Bil'in.

Ils ont vérifié nos papiers.

L'international a été interrogé en anglais et à un moment, un artilleur a pointé son arme contre sa tête. Son arme était chargée d'une boîte métallique contenant un certain nombre de balles en acier recouvert de caoutchouc qui tirent simultanément.

Je lui ai crié qu'il devrait pointer son arme dans une autre direction et je me suis fait frapper encore.

Ils nous ont demandé si nos mères savaient ce que nous faisions.

Je leur ai demandé la même chose et ils ont répondu : "Naturellement !".

J'ai dit qu'elles ne devaient probablement pas être très fières.

Ils ont demandé : "Qui ?" et je leur ai répondu "Vos mères".

J'ai gagné deux coups de pied et ils m'ont crié de ne pas parler de leurs mères.

Quand Matan leur a dit qu'ils avaient un ordre du commandant de la division Macabim de sortir du village, ils ont été très en colère et lui ont poussé la tête contre le mur en béton de la maison.

Pendant l'incident, les soldats ont refusé de s'identifier. Après environ une demi-heure, ils sont remontés dans leurs jeeps et se sont éloignes. Ils ont quitté le village vers 21h.

Le traumatisme subi par les enfants du village se voyait nettement sur leurs visages et se devine par leurs pleurs la nuit. Ce sont des enfants innocents dont les rues sont envahies tous les quelques jours par des dizaines de soldats qui transforment leur village en zone de guerre.

La prétendue IDF est une organisation terroriste.


Source : http://www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Incursions

Même date

28 mai 2006