Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1620 fois

Jénine -

Les Turkmans

Par

Vers 1982, Israël a commencé à construire une colonie juste à proximité de leurs terres, si bien qu'il y a maintenant une cascade de petites maisons qui dégringolent de la colline en direction de leur maison. On peut voir des Israéliens (essentiellement des Russes) accrocher leur linge dehors pour le faire sécher. La colonie abrite aussi une base militaire, essentielle : c’est là d'où viennent les tanks et où vont les prisonniers quand il y a invasion de la ville.

Un mail un peu plus calme

Joe, Maxi et moi avons partagé ces derniers jours avec une famille du nom de Turkmans. Ils vivent à la lisière de Jénine. A l'origine, ils sont de Haïfa, mais en 1948 ils sont partis de Haïfa à cause de la guerre. Ils se sont finalement installés à Jénine (vers 1950) et y ont construit leur maison vers 1953.

Vers 1982, Israël a commencé à construire une colonie juste à proximité de leurs terres, si bien que maintenant, il y a une cascade de petites maisons qui dégringolent de la colline en direction de leur maison. On peut voir des Israéliens (essentiellement des russes) accrocher leur linge dehors pour le faire sécher. La colonie abrite aussi une base militaire, essentielle : c’est là d'où viennent les tanks et où vont les prisonniers quand il y a invasion de la ville.

L'année dernière, les Israéliens ont débarqué et ont démoli deux des trois maisons que possèdent les Turkmans. Ils ont déclaré que c'était parce que les maisons n'avaient pas reçu de "permis" de construire israéliens (ce qui est impossible à obtenir quand on veut construire trop près d'une colonie) et ils ont construit un barrage pour que les maisons épargnées ne puissent plus avoir d'eau.

Ne plus avoir d'eau courant dans une ferme ça n'est pas marrant.

La Croix Rouge est venue après la démolition des maisons et a fourni à la famille deux grosses tentes, des cigarettes et de la nourriture de base. Il n'y a absolument aucun recours légal pour cette famille et pas d'avantage dans le système juridique palestinien. La famille devrait se payer un avocat israélien et porter leur cause devant une cour israélienne.


La ferme a environ 25 ha. Il y a 4 vaches faméliques, un troupeau de moutons (un petit est né pendant notre première nuit ici) des poules, un cheval et un âne. Ils cultivent des oliviers et leur huile, faite maison, est étonnante. Bien plus épaisse que celle que nous trouvons au supermarché.

Aujourd'hui nous avons travaillé dans un grand champ où poussent de nouvelles plantations de figuiers, citronniers et oliviers. Ils n'ont pas labouré depuis trois ans (On en n'a pas besoin pour que les arbres poussent) mais ils le font cette année parce qu'ils ont peur de perdre leur terre.

Les Israéliens appliquent (nous dit-on) une vieille loi qui veut que, s'ils n'ont pas travaillé leur terre pendant trois ans, elle soit annexée par l'Etat d'Israël.

Temps difficiles : non seulement l'armée israélienne a débarqué l'autre nuit, mais ils ont démoli tout le mobilier, tabassé les femmes qui criaient quand elles les ont vu emmener l'un des hommes. L'homme a été relâché au bout d'une heure.

Ce matin, quand nous sommes arrivés pour commencer à travailler dans le champ, nous avons découvert que les enfants qui partaient pour l'école, traversaient les vergers pour éviter les militaires et arriver à l'école sains et saufs.

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : CS

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jénine

Même sujet

Même date

18 novembre 2003