Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4204 fois

Qalqilia -

Les activistes d'ISM libérés après 48h de garde à vue

Par

Mardi 3 mai dans l'après-midi, deux Britanniques et une Suédoise ont été relâchés après avoir été détenus pendant 48h dans une prison israélienne. Les trois activistes de l'International Solidarity Movement étaient dans le village d'Izbet al-Tabib quand une soixantaine de soldats israéliens et un bulldozer sont arrivés, dimanche matin 1er mai avec l'intention d'installer une clôture à travers une partie du village, pour annexer une terre agricole.

Les activistes d'ISM libérés après 48h de garde à vue

La terre du village entre l'autoroute 55 et Izbet al-Tabib
Les trois activistes ont été accusés d'être dans une zone militaire fermée ; cependant, au moment de leur arrestation, l'armée ne leur a présenté aucun document qui le prouve, et les charges ont donc été abandonnées.

Ils ont tous les trois été blessés pendant leur arrestation : Rufus, du Royaume-Uni, a des coupures et des ecchymoses au visage après avoir été frappé avec un fusil : Lisa, de Suède, a reçu un coup de pied au visage et une femme de 60 ans, bénévole de Michigan Peace Team, a été hospitalisée avec une blessure à la tête et deux poignets fracturés. Elle a quitté l'hôpital hier en attente d'une opération.

Photo

Photo


Le petit village d'Izbet al-Tabib est situé au sud de Qalqiliya, près de l'autoroute 55 qui relie les colonies israéliennes illégales de Cisjordanie . Sous le prétexte d'empêcher que des pierres soient jetées sur l'autoroute depuis le village, les autorités civiles israéliennes ont décidé d'ériger une clôture qui séparera le village de l'autoroute et annexera un pan de la terre agricole du village. Les villageois ont contesté la décision devant la Cour suprême, cependant leur recours a été rejeté et les forces israéliennes sont arrivées dans le village dimanche matin pour commencer à niveler la terre. Des activistes internationaux ont rejoint les villageois pour protester pacifiquement contre la construction. Les villageois ont également monté, sur la terre visée, une tente de protestation qui a été enlevé de force et confisquée par l'armée tôt lundi matin.

Le village d'Izbet al-Tabib, qui consiste en 45 bâtiments et abrite 247 habitants, a été construit dans les années 1920 et est entièrement situé en zone C selon l'Accord intérimaire de 1995 (Oslo II). Les autorités israéliennes ne reconnaissent pas le village et 32 des 45 maisons, ainsi que l'école, ont reçu des ordres de démolition ces dernières années. Izbet al-Tabib est le 5ème plus pauvre village de Cisjordanie et les villageois ont déjà perdu 45% de leurs terre à cause de la construction du mur israélien d'apartheid.

Pour plus d'information, contactez ISM média : 00972597606276

Lire aussi : "Des terres ravagées au bulldozer et des maisons "visitées" et mises a mal a Izbat At Tabib, 02.05.2011", Chroniques de Palestine.

Traduction : MR pour ISM


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Qalqilia

Même sujet

Victimes ISM

Même auteur

ISM

Même date

4 mai 2011