Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1765 fois

Gaza -

Les activistes internationaux à Gaza sur le pont malgré les attaques répétées

Par

Article original sur Islam Online, 29.09.2011

Après deux mois d’arrêt des activités dus aux attaques navales israéliennes, le bateau de surveillance des droits de l'homme du Service de Paix Civil (CPS) de Gaza est revenu dans les eaux de Gaza. Le but de CPS Gaza est de surveiller les violations des droits de l'homme survenant au large de la côte de Gaza dont les pêcheurs gazaouis sont invariablement les victimes. Cependant en juillet, le bateau du CPS "Oliva" a été attaqué trois fois, l'attaque finale forçant le bateau à revenir au rivage après que le moteur ait été défoncé de manière irréparable. Le 25 septembre, le bateau a fait son retour en mer, durant lequel il n'a pas été attaquée par la Marine israélienne.

Les activistes internationaux à Gaza sur le pont malgré les attaques répétées

Des attaques continues

Le 13 juillet, l'équipage de l'Oliva et le capitaine ont été encerclés par un navire de guerre de la marine israélienne, qui a tiré aux canons à eau continuellement pendant quinze minutes, visant les visages de l'équipage aussi bien que leurs appareils photo et les équipements radio. Le moteur a été cassé pendant l'attaque et le bateau a dû lutter pour s'échapper alors que l'attaque continuait.

Le jour suivant, le bateau a été attaqué par deux navires de la marine israélienne, la force du jet d'eau brisant une section du pont du bateau. L'équipage a été forcé de chercher refuge sur un bateau de pêche pour revenir au rivage. Une fois à bord du chalutier de pêche, un membre d'équipage a rapporté qu'un officier de marine israélien a ordonné de couler le bateau avec le canon à eau.

Dans cette attaque, les officiers de marine ont aussi intimidé les pêcheurs auprès desquels l'équipage du CPS avait cherché refuge, demandant : "Où est votre pêche ? Où est votre pêche ?" Après que l'équipage ait essayé de dissuader de nouvelles attaques sur le bateau de pêche en informant la Marine israélienne qu'ils étaient des observateurs internationaux, un officier a répondu en disant, "Partez et si nous vous voyons ici de nouveau, nous vous tuerons, vous, les enfants (à bord du navire de pêche) et les Européens ou les Américains !" a raconté un des membres d'équipage du CPS.

Nous ne nous laisserons pas intimider

Le 20 juillet, l'Oliva a subi l'attaque qui l'a cloué au sol pendant deux mois, devant un journaliste du bureau de Jérusalem du Gardian. Pendant 20 minutes, le bateau a été attaqué avec des canons à eau par deux bateaux de la marine israélienne et ensuite enfoncé par un des navires de guerre qui avait une affiche de clown sur le côté. Le moteur a été détruit dans l'attaque et de fait, l'Oliva était resté jusqu'à présent échoué à terre.

Vera Macht, membre allemand du projet CPS de Gaza, a expliqué que celui-ci continuera à fonctionner et à documenter les violations de droits de l'homme : "Nous ne nous laisserons pas intimider," a-t-elle expliqué, "l'Oliva naviguera de nouveau pour témoigner des abus jusqu'à ce qu'Israël respecte la loi internationale dans la mer de Gaza. Les pêcheurs sont harcelés, attaqués, arrêtés et même tués par les forces armées israéliennes, même dans la limite des 3 mile nautique imposée."

Le 25 septembre 2011, l'Oliva a pu naviguer de nouveau, malgré la menace que les observateurs de droits de l'homme seraient tués si le projet continuait. Le bateau a abrégé sa sortie à cause des conditions météorologiques ; la marine israélienne a tenté une légère intimidation mais ne l'a pas directement attaqué.

Chaque attaque israélienne sur l'Oliva s'est produite dans la limite des 3 miles nautiques imposée par Israël, qui interdit aux navires d'aller au-delà. Cette limitation affecte considérablement les pêcheurs parce que ces trois miles ont été largement exploités depuis que la limite a été imposée, il y a quatre ans. Selon les accords d'Oslo, les pêcheurs ont droit à une distance de pêche de 20 miles mais cette limite a été réduite à 3 miles depuis le Hamas a pris le contrôle de cette côte enclavée en 2006. La réduction à 3 miles nautiques empêche les communautés de pêcheurs de Gaza d'avoir accès à 85 % des eaux validées par Oslo.

Joe Catron, un citoyen américain, était à bord du bateau CPS de Gaza pendant deux des attaques des navires de guerre : "Je n'ai jamais rien vu de comparable à la bravoure des pêcheurs palestiniens de la côte de Gaza. Ces hommes courageux, qui continuent à lutter pour subvenir à leurs familles et à leur pays, malgré l'agression militaire brutale à laquelle ils font face tous les jours, sont un encouragement pour chacun d'entre nous. Je suis honoré d'avoir joué un petit rôle, même bref, dans le soutien de leur combat."

Source : Palsolidarity

Traduction : AB pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Pêcheurs de Gaza

Même date

27 septembre 2011