Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2154 fois

Jénine -

Les agriculteurs et les négociants de Jénine escroqués par des commerçants de Palestine 48

Par

L’Association pour la Protection des Vendeurs de Légumes et de Fruits du gouvernorat de Jénine ont rompu toutes formes de relations avec les commerçants israéliens et palestiniens vivant en Palestine 48 (à l'intérieur des frontières d’Israël).
Il s'agit d'une sorte de grève qui a pour but d’attirer l’attention sur ces fraudes. Le montant des escroqueries dépassent largement la somme de 30 millions de shekels.

Une réunion d'urgence des autorités locales, des négociants et des agriculteurs de Jénine a examiné les problèmes et les préoccupations de ceux qui souffrent de l'impact d'une accumulation de dettes. Une série de mesures sont actuellement mises en place afin de protéger l'économie nationale palestinienne contre toute future menace.

Les agriculteurs et les négociants de Jénine sont en mesure d'utiliser le passage de Jalama pour entrer en Palestine 48. Ce faisant, ils ont été escroqués de milliers de shekels par des opérateurs économiques et ont accumulé des piles de chèques en bois. Un certain nombre de fausses entreprises et façades sont utilisées pour réaliser ces escroqueries.

Les propriétaires d’entreprises et les négociants utilisent diverses méthodes pour frauder et se soustraire au paiement des faux chèques d’une valeur de 30 millions de shekels. La réunion de Jénine avait pour but de mettre en évidence le problème et de susciter une discussion entre les négociants et les agriculteurs du nord de la Cisjordanie , avec la conviction que, s'il existe une coordination interne, il sera beaucoup plus difficile aux entreprises et aux commerçants sans scrupules de réaliser leurs escroqueries.

Le négociant de Jénine, Hussam Hanna, qui a été escroqué de deux millions de shekels, dit qu'il s'agit d'une crise majeure, sans aucune solution. Certaines entreprises se sont mises en faillite afin d'éviter les poursuites.

Au moins 30 sociétés israéliennes doivent de l’argent aux agriculteurs et aux négociants de Jénine. La grève de Jénine commencera dimanche.

Source : http://english.pnn.ps/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jénine

Même sujet

Même auteur

Ali Samoudi

Même date

13 septembre 2008