Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1811 fois

Naplouse -

Les agriculteurs palestiniens et les activistes internationaux virés des terres à Kufr Qeddum alors qu’ils tentaient de récolter des olives

Par

Le 24 octobre 2008, les Forces d’Occupation Israélienne ont expulsé les agriculteurs palestiniens et plus de 100 activistes internationaux d'une oliveraie située près de la colonie israélienne illégale de Qedumim. Vendredi, en début de matinée, les agriculteurs et les militants ont tenté de pénétrer sur les terres d’un agriculteur de Kufr Qeddum, Farouk Abdl Karim Barhum, pour récolter des olives, mais ils se sont vu refuser l'entrée sur les terres lorsque les autorités israéliennes ont déclaré le secteur Zone Militaire Fermée.

Les agriculteurs palestiniens et les activistes internationaux virés des terres à Kufr Qeddum alors qu’ils tentaient de récolter des olives


Les agriculteurs et les militants ont alors tenté de récolter les olives sur le terrain voisin appartenant au maire de Kufr Qeddum, Mohammad Abu Nimah – terrain qui est occupé par les « jeunes de collines » violents de Qedumim, l'Extrême-Droite du mouvement des colons.

Rapidement, les colons de Qedumim ont afflué dans le secteur afin d'intimider les militants et les agriculteurs. Le porte-parole de la colonie – qui se décrit comme étant "l'avant-garde de la réinstallation des Juifs en Samarie" – a publiquement insisté sur le fait que les agriculteurs palestiniens étaient des terroristes et des sympathisants des terroristes et qu’ils avaient besoin de l’autorisation de l’armée israélienne pour accéder à leurs terres. Des soldats israéliens ont ensuite expulsé les agriculteurs et les militants du terrain, détenu un fermier palestinien, Mohammad Abeid; avant de le relâcher quand les militants se sont rassemblés autour de la jeep.

Farouk Barhum a tenté de récolter ses olives pendant plus d'une semaine.

Le samedi 18 Octobre, Farouk et sa famille ont été forcés de quitter leurs terres à proximité de la colonie israélienne illégale de Qedumim par des soldats israéliens, sous prétexte que c’était Shabbat - un jour saint dans le judaïsme - et un jour où les agriculteurs palestiniens se voient régulièrement refuser l'accès à leurs terres. Les soldats avaient promis à Farouk et à sa famille qu'ils seraient autorisés à récolter les olives le lendemain.

Le lendemain, Farouk, ainsi que les activistes internationaux et des groupes de pacifistes israéliens, ont encore une fois tenté de récolter les olives, mais des colons israéliens armés de Qedumim sont rapidement apparus, suivis par la police et l’armée israélienne.

Au lieu de protéger les agriculteurs palestiniens, comme c'est leur devoir en vertu du droit israélien et international, les autorités israéliennes ont déclaré le secteur Zone Militaire Fermée, et ont de nouveau expulsé Farouk hors de ses terres, en arrêtant un militant israélien et trois activistes internationaux.

Le prétexte pour cette expulsion est que Farouk et sa famille doivent se coordonner avec le Bureau de Coordination du District (DCO) pour pénétrer sur leurs propres terres. Farouk a ensuite été informé qu'il ne serait pas en mesure d'accéder à ses terres avant le 9 Novembre. La famille a été extrêmement perturbée par la perspective de ne pas être autorisée à récolter ses olives à une date aussi tardive (la date de début officiel de la récolte des olives de cette année était le 10 Octobre) et ce pour de nombreuses raisons dont la plus importante est que les olives vont pourrir, surtout si il pleut.

Avec les nombreux nuages noirs dans le ciel au-dessus du nord de la Cisjordanie , une telle éventualité semble très probable. La famille Barhum est également extrêmement préoccupée par le fait que les colons israéliens volent leurs olives. Une autre parcelle de terre appartenant à la famille Barhum à proximité de Qedumim a récemment été volée. En effet, après que Farouk ait labouré le terrain en vue de le préparer à la plantation, les colons ont planté leurs propres oliviers sur la terre, donc la parcelle a en réalité été volée.
D’ailleurs, l'ancien maire de Qedumim, Daniela Weiss, avait déclaré ouvertement que les terrains de cette famille appartenaient à la colonie.

La mise en place de "Zones Militaires Fermées» est une stratégie utilisée par les autorités de l'occupation israélienne pour éloigner les agriculteurs palestiniens de leurs terres. Les agriculteurs palestiniens sont régulièrement expulsées de leurs terres qui se trouvent à proximité des colonies israéliennes illégales, un processus qui non seulement prive les agriculteurs de leurs moyens de subsistance, mais facilite aussi l'annexion de nouvelles terres palestiniennes par des colons israéliens.

Selon le groupe israélien de défense des droits de l’homme, B'Tselem, plus de 50% des terres de la Cisjordanie ont été expropriées aux Palestiniens - la plupart du temps au bénéfice des colonies et des futures expansions des colonies.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Cueillette des olives

Même auteur

ISM

Même date

25 octobre 2008