Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2832 fois

Gaza -

Les autorités de Gaza publient des détails sur les arrestations liées à l'assassinat de Vittorio Arrigoni (Vidéo Reuters)

Par

Article complété par des informations publiées sur le site du Centre Palestinien d'Information.

Le gouvernement de Gaza n'a ménagé aucun effort dans son enquête sur le meurtre de Vittorio Arrigoni et l’arrestation des responsables, a rapporté mercredi 20.4 le porte-parole du Ministre de l’Intérieur, Ehab Al-Ghusein. Deux suspects sont morts et un troisième a été blessé mardi 19.4 quand les forces de sécurité du Hamas sont intervenues dans un bâtiment de Gaza.

Ce mercredi, Al-Ghusein a donné aux journalistes les détails de l’opération. Dans une conférence de presse à Gaza, il a montré des images de la mère de Bilal Al-Umari, un des suspects, qui essaie de le convaincre de se rendre, lui disant qu’elle a la garantie qu’il sera bien traité.

Les autorités ont aussi emmené sur les lieux Al-Sa’idni, le leader dont la libération était exigée par les ravisseurs d'Arrigoni, et il les a exhortés à se rendre, a expliqué Al-Ghusein.



Le Ministère a rendu publiques les images dramatiques montrant ce qui c’est passé lors du raid, notamment celles des familles des suspects les suppliant de se rendre à la police. Puis, on entend un coup de feu.

«  Que ce soit une leçon pour ceux qui cherchent à troubler la sécurité à Gaza » a déclaré Al-Ghusein.

« Ceux qui sont derrière ce crime n’ont pas réussi à perturber la vie des Palestiniens en créant un état de terreur contre l'ISM », a-t-il ajouté.

Al-Ghusein a donné aux journalistes une chronologie des évènements depuis le kidnapping :

- Les forces de sécurité arrêtent deux Palestiniens juste après le kidnapping de jeudi 15, déclare Al-Ghusein. Ils reconnaissent leurs participations dans l’enlèvement et les activités avec le reste du groupe.
- Après le meurtre, qui a eu lieu avant la fin de l’ultimatum donné par les ravisseurs, l’enquête révèle la localisation des trois fugitifs, identifiés comme étant, Abdul Rahman Al Breizat, Mahmoud Muhammad Nimir Salfiti et Bilal Al-Umari.
- Les forces de sécurité encerclent une maison et demandent à plusieurs reprises aux suspects de se rendre, conformément à la loi.
- Les suspects ouvrent le feu et un membre des forces de sécurité est légèrement blessé.
- Après six heures pendant lesquelles les autorités et les familles ont essayé de convaincre les suspects de se rendre, les forces de sécurité ont tenté de prendre le contrôle de la maison. Deux hommes sont montés sur le toit du bâtiment où les suspects s’étaient barricadés.
- Quand Abdul Rahman les a remarqués, il a jeté une grenade sur les policiers, blessant légèrement un d’entre eux.
- Ensuite, Al-Breizat a jeté une grenade au deuxième étage, blessant grièvement Bilal Al-Umari et légèrement Mahmoud Muhammad Nimir Salfiti.
- Al Breizat s’est ensuite tiré une balle dans la tête, rapporte Al-Ghusein.

Le Centre Palestinien pour les Droits de l’Homme a demandé une enquête sur la mort des deux suspects tués pendant l’intervention des forces armées. Le PCHR a exhorté le Procureur Général d’enquêter sur les deux décès et de publier les résultats.

Les militants des Droits de l’Homme ont aussi réitéré leur condamnation concernant le « crime odieux » de Vittorio Arrigoni et a souligné l’importance de finaliser l’enquête sur l’enlèvement et le meurtre.

Le gouvernement de Gaza et son peuple ont exprimé leur reconnaissance envers l’humaniste italien en organisant lundi des funérailles nationales. Le corps du défunt a été accompagné par la population et les services de sécurité palestinien depuis l’hôpital Shifa de la ville de Gaza jusqu’au poste frontière de Rafah pour que Vittorio rejoigne l’Italie via l’Egypte comme le souhaitait sa famille. « Israël ne voulait pas de lui vivant, ils ne l’auront pas mort » a déclaré sa mère à une agence de presse italienne, l’Agenzia Giornalistica Italia.


Source : Maan News

Traduction : BL pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Victimes ISM

Même auteur

Maan News

Même date

22 avril 2011