Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2687 fois

Gaza -

Les eaux usées inondent Ascoolah dans le quartier Zeitoun, près de la ville de Gaza

Par

Hier, de 7 heures du matin à midi (soit pendant 5 heures), il n'y a pas eu d’électricité pour faire fonctionner les pompes et les eaux usées ont d’abord inondé la station d'épuration, puis elles ont fait éclater les bouches d’égout et se sont répandues hors de la station d’épuration vers les champs environnants, pour atteindre les maisons. Les eaux usées se sont en grande partie évaporées en laissant des boues et des flaques d'eau. La région est pleine de mouches.

Les eaux usées inondent Ascoolah dans le quartier Zeitoun, près de la ville de Gaza


Photo OCHA : Inondation à Ascoolah dans la Bande de Gaza

Selon un ingénieur, la station d’épuration ne peut tenir que pendant trois heures avant d’inonder les environs. Plus la coupure d’électricité est longue, plus les eaux usées risquent d’atteindre les maisons voisines qui se trouvent à 20 mètres.

L'inondation a endommagé la machine qui trie les déchets solides des déchets liquides et elle ne peut pas être réparée avant de trouver des pièces de rechange. Jusqu'à présent, il n'y a pas eu d'autres inondations aujourd'hui. Il existe trois autres stations d’épuration dans la ville de Gaza qui n'ont pas de bassins de débordement et pas de carburant pour les générateurs électriques, mais à ce jour, elles n’ont pas fait l'objet d'inondation.

Les eaux usées sont également dirigées vers deux bassins d’eaux de pluie dans des zones dégagées à Cheikh Redwan dans la ville de Gaza et au centre du camp de Jabalia.

Selon l'OMS, le principal risque pour la santé est la diarrhée qui se propage par les mouches qui prolifèrent à proximité des eaux usées. Cela touche particulièrement les jeunes enfants et les personnes âgées.

La situation de l’eau reste la même avec 30% de la population qui reçoit de l'eau courante une fois par semaine, 40% une fois tous les quatre jours et 30% cent une fois tous les deux jours ..

Les coupures d'électricité restent à trois ou quatre heures par jour.

Point sur le carburant :

L’association propriétaire des stations-services a vidé les citernes de Nahal Oz et stocke l’essence dans sept endroits dans la bande de Gaza. Ils disent qu'ils vont continuer à prendre de carburant de Nahal Oz, mais qu’ils ne le vendront pas au public jusqu'à ce qu’Israël garantisse un approvisionnement suffisant. Un comité de l'association se réunira pendant le week-end pour décider ce qu’ils vont faire avec le carburant qu'ils ont maintenant

Concernant le gaz de cuisine, l'association affirme avoir reçu 290 tonnes de gaz de cuisine (besoin quotidien de 350 tonnes). L'essentiel a été distribué aux boulangeries et aux institutions et le reste est en train d'être distribué au public qui n’est autorisé qu’à acheter 6 kg par famille. Une bouteille de gaz normale fait 12 kg.

Gaz industriel : 1.000.000 litres devraient être distribués aujourd'hui.

Pour plus d’informations, contactez Judith Harel, OCHA harel@un.org,
054 6600528


Judith Harel
Communication and Media Analyst
Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
OCHAoPt
Jerusalem
Tel:02-582-9962 / 5853
Mobile: 0546-600528
Web-site: www.ochaopt.org

Source : http://www.ochaopt.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Famine

Même date

5 mai 2008