Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3644 fois

Jérusalem -

Les enfants captifs de Silwan - Quand chez soi devient une prison

Par

17 enfants sont actuellement assignés à résidence chez eux, dans le quartier assiégé de Silwan, à Jérusalem. Confrontés à une campagne féroce des colons juifs et des forces de l'occupation israélienne, ces jeunes gens sont systématiquement arrêtés, tabassés et interrogés.

Les enfants captifs de Silwan - Quand chez soi devient une prison

Showaib Qutayobeh, 15 ans, assigné à domicile depuis 45 jours

"Ils sont soumis au système draconien de la police israélienne et des forces de sécurité," dit le docteur Mustafa Barghouthi, secrétaire général de l'Initiative Nationale Palestinienne. "Ils ne peuvent aller à l'école. Ils ne peuvent ni finir ni poursuivre leurs études. Les Israéliens les maintiennent chez eux."

Photo


Le dôme du Rocher derrière lui, Mohammad Razem, 17 ans, est photographié sur le porche de sa maison, la seule sortie autorisée depuis ses 7 mois d'assignation à domicile

Dans le cadre d'un programme global de terrorisme d'Etat, ces enfants sont la cible de l'occupation parce qu'ils vivent dans un quartier dont veulent s'emparer les colons juifs qui croient que là est Cité biblique de David – et non le village de près de 45.000 palestiniens. La population de Silwan reste, en dépit des actions paramilitaires, des politiques de discrimination et des incursions répétées de l'armée israélienne.

"Les Israéliens veulent briser la résistance, ils veulent prendre le contrôle de tout le village pour le judaïser," dit Barghouthi après avoir rendu visite à quelques-uns des enfants assignés à domicile.

Photo


Sharif Rajabi, 15 ans, montre un document qui lui donne la permission de quitter sa maison pour aller à l'école, l'activité essentielle de tous les jeunes de Silwan

Photo


Père de sept garçons, Ziyyad Rajabi se tient sur sa terrasse en face d'un appartement occupé par des colons à Silwan.

Source : Palestine Monitor

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Enfants

Même auteur

Palestine Monitor

Même date

13 février 2011