Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3840 fois

Gaza -

Les enfants de Gaza retournent dans leurs écoles jonchées de gravats

Par

25.11.2012 - Les élèves de Gaza, qui ont repris le chemin de l’école samedi 24, ont trouvé la plupart de leurs établissements réduits à des tas de décombres, après les 8 jours de bombardement de l’enclave côtière par Israël. Le Ministère de l’Éducation de Gaza a déclaré que la campagne de bombardement israélienne a endommagé 52 écoles, plus ou moins gravement.

Les enfants de Gaza retournent dans leurs écoles jonchées de gravats

Retour à l'école à Gaza : "Sarah al-Dallou était ici"
Après avoir visité les écoles samedi, le directeur du Ministère, Mahmoud Matar, a indiqué que l’échelle des dégâts était proche de celle de la guerre de 2008-2009 menée par Israël contre la Bande de Gaza. Il a précisé que le coût de la reconstruction des écoles de Gaza avoisinerait les 4 millions de dollars. « Certaines écoles ont été la cible de frappes directes par Israël, alors que d’autres ont subi des dégâts dus à des frappes sur des bâtiments voisins, » a ajouté Mahmoud Matar.

L’organisation humanitaire Oxfam avait rapporté plus tôt cette semaine que les frappes aériennes israéliennes avaient détruit une aire de jeux pour enfants et endommagé une autre, toutes deux financées par Oxfam.

Photo

Le Service d’Action contre les Mines des Nations Unies (UNMAS), qui inspecte actuellement les écoles endommagées, a trouvé mardi un missile non explosé tiré par un F-16, à côté d’une école lourdement touchée dans le quartier de Tal El-Rabee, a déclaré le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies (OCHA).

Le Comité des Droits de l’Enfant des Nations Unies (CRC) a exprimé mardi sa « profonde inquiétude quand à l’impact dévastateur et persistant sur les enfants, à Gaza et en Israël, dû à cette crise ». « Au moins 33 enfants palestiniens ont été tués par les bombardements aériens israéliens.

Photo

Photo
Les élèves de l'école Al-Shejaia, à Gaza-ville, déblaient les gravats de leur salle de classe, le 25.11.2012


Le Comité a ajouté que « la destruction des maisons et les dommages occasionnés aux écoles, aux rues et aux établissements publics affectent durement les enfants et les privent de leurs droits fondamentaux.»

Représentant officiel du Ministère à Gaza, Mahmoud Matar a indiqué que ce premier jour de retour à l’école a été consacré au soutien psychologique, et au travail volontaire de nettoyage et de déblaiement des décombres dans les écoles.

Photo

Dans le même temps, les élèves dont les écoles ont été totalement ou partiellement détruites pourront suivre leurs cours l’après-midi dans d’autres écoles, en attendant que leurs propres établissements soient réparés ou reconstruits, a précisé Mahmoud Matar.

La Directrice de Al-Bureij, une école préparatoire pour filles subventionnée par les Nations Unies, Mme Hanan Abu Yousif, a été abasourdie quand elle a découvert son école réduite en miettes samedi matin. Elle a commenté : « Cette école qui était reconnue pour ses excellents résultats n’est plus qu’un tas de gravats. »

Photo
"Amira Abu Nasr était ici"




Source : Maan News

Traduction : CR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Enfants

Même auteur

Maan News

Même date

26 novembre 2012