Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3039 fois

Hébron -

Les forces d’occupation harcèlent trois enfants et en arrêtent un à Hébron

Par

Témoignage de l’équipe Al-Khalil d’ISM.

Le 24 janvier à 20h30, deux jeunes garçons palestiniens de 14 et 12 ans ont été arrêtés dans les rues de la vieille ville d’al-Khalil par six soldats israéliens armés de fusils d’assaut. Ils ont accusé les garçons de jeter des pierres. Les soldats les ont forcés à aller dans une rue plus large où ils ont poussé le plus âgé au sol. Deux des soldats lui ont sauté dessus pour le retenir de force. Ils ont essayé de lui bloquer les bras dans le dos pour lui menotter les mains pendant plus de cinq minutes sans y arriver tant le jeune se débattait. Pendant ce temps, le garçon de 12 ans a profité de l’inattention des soldats occupés avec son copain pour filer.

Les forces d’occupation harcèlent trois enfants et en arrêtent un à Hébron

La base militaire des forces d’occupation entre la rue Shudada et la vieille ville d’Al-Khalil/Hébron
Sur le chemin de la base militaire avec le garçon, ils ont attrapé un autre enfant, de 10 ans, et ont obligé les deux enfants à entrer dans la base.

Quelques minutes après, les forces d’occupation ont décidé de relâcher l’enfant le plus jeune, mais ont emmené celui de 14 ans vers un poste de police. Ces postes de police sont bien connus pour être des lieux où se pratiquent des méthodes d’interrogatoire humiliantes et des abus physiques et psychologiques.

Alors que la violence de l’occupation s’intensifie, les forces israéliennes sont encore plus sensibles à la publicité négative. Les soldats nous ont menacés et ont pris nos caméras pour détruire toutes les images que nous avions prises.

Cette politique est intervenue peu de temps après qu’un soldat ait été condamné pour homicide volontaire après avoir exécuté un Palestinien déjà grièvement blessé. Il y a eu plus de 230 exécutions depuis Septembre 2015. Seules quelques-unes sont parvenues jusqu’aux médias et seule une à une éventuelle punition, parce qu’elle a été filmée et publiée sur internet.

La plupart des autres soi-disant « attentats terroristes » ont soulevé bien des questions et des enquêtes indépendantes ont été exigées, mais aucun de ces incidents mortels n’a abouti à des poursuites. Les exécutions extrajudiciaires de Palestiniens accusés, le vol de leurs cadavres et la destruction de la maison de leur famille sont des pratiques courantes de l’occupation. Mais la plupart des gens sont rarement au courant de ces atrocités et justice est rarement rendue.



Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Enfants

Même auteur

ISM

Même date

29 janvier 2017