Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4251 fois

Beit Ommar -

Les forces israéliennes renforcent le bouclage de Beit Ommar, envisagent un blocus permanent et arrêtent 13 Palestiniens ce matin

Par

Dimanche 27 mars, la police et l'armée israéliennes ont amorcé une imposition plus stricte de la zone militaire fermée déclarée récemment sur Beit Ommar et les environs. Alors que quelques villageois sont toujours autorisés à passer, beaucoup sont maintenant régulièrement refoulés par les barrages routiers qui les emprisonnent de fait à l'intérieur du village. Reste à voir si les véhicules d'urgence sont autorisés à passer.

Les forces israéliennes renforcent le bouclage de Beit Ommar, envisagent un blocus permanent et arrêtent 13 Palestiniens ce matin

Les forces israéliennes envisagent également un blocus permanent. Selon les projets en cours, la porte principale serait déplacée et installée un peu plus à l'intérieur du village, et les barrières de ciment et les grilles fermées par des chaines seraient remplacées par des murs permanents.

Palestine Solidarity Project a aussi entendu parler de projets qui prévoient l'encerclement du village tout entier par un mur d'isolement.

En réponse aux tentatives de séparer Beit Ommar du reste de la Cisjordanie , le PSP prépare une bataille juridique pour empêcher la construction.

La zone militaire fermée autour de Beit Ommar a été déclaré le samedi 26 mars, tandis que les barrières sont en place depuis le mercredi 23.

Protestations des résidents du village tandis que le bouclage des routes entre dans son troisième jour
PSP, 26 mars 2011

Le samedi 26 mars, des activistes internationaux et israéliens ont rejoint les villageois de Beit Ommar pour protester contre le troisième jour de fermeture des routes du secteur. Une cinquantaine de participants et vingt journalistes se sont rassemblés près du cimetière, où les forces israéliennes d'occupation avaient bloqué la route avec de larges blocs de béton. Les membres du groupe les plus costauds ont commencé à pousser un des blocs pour essayer de le faire rouler sur le bas-côté de la route et permettre le passage des voitures.

Photo
Blocs de béton fermant la route aux véhicules

L'armée d'occupation est arrivée et a observé l'action jusqu'à ce que le groupe réussisse à soulever le bloc avec une longue tige d'acier. Un soldat s'est alors approché et l'a confisquée. Un activiste israélien a été détenu sur les lieux et relâché une heure après.

Les manifestants sont passés derrière les blocs pour continuer leur marche jusqu'à la route. Mais ils ont été stoppés par les soldats qui leur ont montré un papier déclarant que tout ce qui se trouvait au-delà des limites du village était zone militaire fermée.
quand il est apparu clair que les forces d'occupation ne permettraient pas que la manifestation continue en dehors des limites du village, la protestation s'est déplacée vers une autre route près de la grille principale et de la tour de guet militaire.

Raid sur Beit Ommar, 14 arrestations
Ma'an News, 28 mars 2011
Les forces israéliennes ont arrêté 14 Palestiniens cette nuit dans le village de Beit Ommar, au sud d'Hébron, tandis que l'installation de barrages routiers et d'une grille encerclant un côté de la zone résidentielle continue.

Photo

D'après Muhammad Ayyad Awad, activiste local, 150 soldats sont entrés dans le village, vers 2h30 du matin, et, aidés par des chiens, ont pénétré dans les maisons et arrêtés 14 résidents. 

12 sur les 14 ont été identifiés, 7 d'entre eux ont moins de 18 ans et un a à peine 15 ans.

Une porte-parole de l'armée israélienne a confirmé les 14 détentions, pour "un interrogatoire sécuritaire".

Selon Awwad, les détenus identifiés sont :

- Jameel Ahmad Hamed Az-Za’aqeeq, 15 ans,
- Hassan Majed Ahmad Sleiby, 16 ans,
- Allam Yousif Bader Awad, 16 ans,
- Muhammad Azzam Husni Az-Za’aqeeq, 16 ans,
- Malek Nayef Hammad Sleiby, 16 ans,
- Ahmad Yasser Muhammad Az-Za’aqeeq, 17 ans,
- Muhammad Yousef Khaled Sabarneh, 17 ns,
- Muhammad Yasser Muhammad Az-Za’aqeeq, 18 ans,
- Ahmad Yousef Khaled Sabarneh, 18 ans,
- Shareef Fathi Ismail Baragheet, 18 ans,
- Muntaser Ibrahim Ali Akel Ikhlil, 20 ans,
- Ahmad Muhammad Abdul Jawad Ikhlil, 28 ans. 

Aux premières heures du matin, alors que les travailleurs essayaient de quitter le village pour se diriger vers l'arrêt d'autobus et la station de taxis à l'entrée sud-est, les confrontations ont éclaté. Les forces israéliennes ont empêché les bus et les taxis de prendre les passagers, bloquant les travailleurs dans le village.

"Les soldats ont pourchassé les habitants qui essayaient de se rendre à leur travail," a dit Awwad, tirant des grenades lacrymogènes et des grenades assourdissantes sur les hommes et les femmes jusqu'à ce qu'ils soient repartis chez eux.

L'armée israélienne a accéléré son occupation à Beit Ummar, et a renforcé la présence militaire pour protéger les équipes d'ouvriers qui installent une grille qui fera 150 mètres de long et 7 mètres de haut, bouclant la partie sud du village.

Le porte-parole de l'armée israélienne a confirmé le chantier, disant dimanche que "en réponse aux incidents de jets de pierre sur des voitures israéliennes qui traversent le village de Beit Omer (sic), plusieurs blocs de béton provisoires ont été installés à certaines entrées du village (n'incluant pas l'entrée principale) pour tenter de contrecarrer ces actions."

"Des grilles en métal, a-t-il ajouté, vont être installées sur la route qui mène au cimetière."

La semaine dernière, un colon a ouvert le feu sur une procession funéraire alors que les habitants de Beit Ommar marchaient vers le cimetière. Il y a eu deux blessés, dont l'un est dans un état critique.



Source : Palestine Solidarity Project

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Beit Ommar

Même sujet

Incursions

Même auteur

Palestine Solidarity Project

Même date

28 mars 2011