Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3422 fois

Jénine -

Les forces israéliennes tuent un jeune Palestinien à Yabad

Par

Le mercredi 30 septembre dernier, l’armée israélienne a assassiné un jeune palestinien, devant son école, le collège Izz ad-Din al-Qassam, dans le village de Yabad, à l’ouest de Jenin. Cette école avait été fermée de 2001 à 2006. Vers 11h35, une jeep militaire portant la plaque d’immatriculation n° 655474 a quitté la route principale pour prendre la route qui mène à l’école, où un groupe d’étudiants était rassemblé près de l’entrée principale de l’école. La jeep allait à vive allure et a visé Foad Mahmoud Naiyf Turkuman (17 ans) qui était accroupi près d’un petit mur de ciment.

Selon les témoins (un des enseignants et trois de ses amis), la jeep a frappé Foad directement et l’a poussé contre le mur. A cause de l’impact, Foad a été projeté en l'air à 2m50 et est retombé sur le sol devant le véhicule. Le conducteur de la jeep a lancé alors son véhicule en avant, deux roues passant sur le corps de Foad déjà blessé, et le blessant une seconde fois. Le conducteur a alors arrêté le moteur et a demandé des renforts, prétendant un problème mécanique. Il a ensuite fermé la grille de l’école et n’a permis à aucune des voitures des enseignants de sortir pour emmener l’étudiant blessé, ou lui venir en aide.

Une seconde jeep, plaque d’immatriculation n° 611041, est arrivée. Les soldats de ce véhicule ont lancé des grenades lacrymogènes sur trois amis qui se tenaient près de Foad, ainsi que dans la cour de l’école pour empêcher quiconque de venir sur les lieux. Environ 24 étudiants ont été blessés par les gaz lacrymogènes. Finalement, la seconde jeep a pris la première jeep en remorque pour souligner le prétendu problème mécanique.
Alors que les médias ont considéré l’événement comme un accident, les Palestiniens le voient clairement comme un meurtre délibéré. Quelques témoins ont documenté l’événement avec les caméras de leurs téléphones portables.

Lorsque le frère de Foad, Madhi Mahmoud Naiyf Turkuman a accouru sur les lieux pour aider son frère, les soldats l’ont bloqué. Il s’est blessé au poing lorsqu’il a frappé la jeep, pour essayer de passer.

Alors que les enseignants et les étudiants essayaient d’aller au secours de Foad, disant qu’ils allaient appeler une ambulance pour l’emmener à l’hôpital, les soldats ont demandé où était le problème, et si quelqu’un était blessé !

Foad, qui était grièvement blessé, est resté sans soins pendant 30 minutes parce que l’armée a empêché quiconque d’approcher.
Enfin, les enseignants et un parent ont été autorisés à le secourir et à le transporter à l’hôpital de Jenin dans une voiture privée. Il est mort de ses blessures à l’hôpital, une heure plus tard. Son frère Mahdi a dû recevoir une piqure de calmants parce qu’il avait été témoin du meurtre de son frère et qu’il était en état de choc.

Les témoins ont mentionné que les soldats avaient affirmé que les garçons étaient sur le point de leur jeter des pierres. L’armée israélienne n’étant pas supposée se servir de ses fusils contre les jeteurs de pierre, il semble qu’ils aient opté pour l’usage de leurs jeeps comme arme de remplacement.

La plupart des étudiants étaient dans leurs salles de cours, mais quelques-uns avaient terminé et rentraient chez eux.

La famille de Foad, qui est réfugiée d’Haïfa depuis 1948, a décidé de porter plainte pour meurtre contre l’armée israélienne.

Contexte

Le village de Yabad est encerclé par cinq colonies illégales, Mevo Dotan, Hermesh, Rehan, Shaqed et Hinnanit. Le mur d’apartheid est situé à l’ouest du village de Yabad. Depuis 2003, la nouvelle route 585, situé au sud du village, est réservée essentiellement aux véhicules militaires. Avant cela, l’armée utilisait la vieille route. Il y a un checkpoint avec 3 tours de contrôle près de l’école.

Le mur d’apartheid, la route pour Israéliens seulement et les colonies illégales ont volé 2.000 dunums de terres appartenant aux fermiers de Yabad. Depuis 2001, la Cisjordanie a perdu 40% de ses terres.

Une des raisons pour lesquelles les jeeps de l’armée viennent dans le secteur de l’école est que l’armée israélienne vérifie le niveau d’eau pour le village de Yabad une fois par mois. L’eau est un problème grave ici, comme partout en Cisjordanie . Seuls 9% des ressources en eau disponibles sont accessibles aux Palestiniens, 91% sont pris pour les Israéliens.

Vidéo du lieu de l'assassinat, du collège et des amis de Foad



Pas de greffon vidéo disponible...

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jénine

Même sujet

Assassinats ciblés

Même auteur

ISM

Même date

4 octobre 2009