Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1161 fois

Tulkarem -

Les habitants de Bizzariya demandent leur liberté de mouvement

Par

Près de 200 villageois, des internationaux et des Israéliens ont dégagé mardi matin 3 barrages fait de cailloux, de roches et de saleté qui bloquaient la route entre Bizzariya et Anabta en utilisant leurs mains, des pelles, des pics et un bulldozer.
L'action n’a pas été contestée par l’IDF et a été effectuée en deux heures.

Près de 200 villageois, des internationaux et des Israéliens ont dégagé mardi matin 3 barrages fait de cailloux, de roches et de saleté qui bloquaient la route entre Bizzariya et Anabta en utilisant leurs mains, des pelles, des pics et un bulldozer. L'action n’a pas été contestée par l’IDF et a été effectuée en deux heures.


Depuis près de quatre mois, les villageois de Bizzariya devaient supporter des barrages routiers et des fossés des deux côtés de leur village, en enfermant pratiquement les villageois à l’intérieur.

Les villageois ont demandé l'aide de l’International Solidarity Movement suite à une réunion d’information qui s’est déroulée à Anabta il y a quelques semaines concernant les projets de la campagne d'été de l'ISM pour la région. B

eaucoup d'internationaux sont en Cisjordanie pour soutenir de telles actions initiées par les villages des environs.


L'action d’aujourd'hui a impliqué des fermiers, des internationaux, des pacifistes israéliens et des enfants qui ont extrait la saleté empilée le long de la route et l’ont déversé dans le fossé, ainsi que l'utilisation d'un bulldozer.

L'action a ouvert le village au trafic vers l'ouest. Les routes à l’est entre Bizzariya et Naplouse sont encore fermées. La colonie israélienne illégale de Khomesh se situe entre Bizzariya et Naplouse.


Avec l’accès vers Naplouse coupé, les habitants de Bizzariya étaient obligés de réorienter leurs transports et leurs liens commerciaux et sanitaires vers le Gouvernorat de Tulkarem en passant par Anabta.

Quand il y a quatre mois, la liaison vers Tulkarem a été coupée, les résidants de Bizzariya se sont retrouvés sans services sociaux, sans travail, sans commerce et sans contacts avec les membres de leur famille des autres villages.


Il s’agit d’une politique systématique de l'armée israélienne de créer des obstacles au trafic des véhicules et des piétons palestiniens.

En mars 2004, le bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies (OCHA), comptait 753 checkpoints, barrages routiers, portes, fossés et tours d'observation dans l'ensemble de la Cisjordanie , ceci en dépit de l’achèvement du Mur de "Sécurité" d'Israël dans plusieurs parties de la Cisjordanie .


Comme beaucoup de ces barrages routiers établis en Cisjordanie , ceux qui enfermaient Bizzariya, ne servaient aucun besoin clair de sécurité pour les Israéliens.

L’ISM et de nombreux groupes des Droits de l'Homme considèrent ces barrages routiers comme faisant partie d’une politique de punition collective mise en place par le gouvernement israélien qui cible la population palestinienne dans son ensemble.

La punition collective est une violation du droit international.


Les habitants de Bizzariya ont été rejoints lors de cette opération par les écoliers, des voisins des communautés environnantes, des volontaires de l’International Solidarity Movement et d'autres groupes de solidarité internationale soutenant la résistance non-violente, et par des pacifistes Israéliens.

Les fermiers ont utilisé des tracteurs avec des herses pour lisser la route nouvellement ouverte.

Pour voir des photos de l’action, cliquez ici

Source : www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Tulkarem

Même sujet

Actions

Même auteur

ISM

Même date

8 juin 2004