Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2581 fois

Beit Ommar -

Les journalistes de l'AP, DPA et Reuters pris pour cible par les forces sionistes

Par

Les forces sionistes ont tiré des grenades à percussion directement sur deux journalistes hier, les touchant au visage et au dos pendant une manifestation de protestation à Beit Ummar contre les confiscations continues de terre par une colonie israélienne voisine. Un troisième journaliste a été tabassé par les soldats et les secouristes du Croissant Rouge l’ont transporté à l’hôpital.

Les journalistes de l'AP, DPA et Reuters pris pour cible par les forces sionistes


Les médecins disent que le reporter de Reuters, Abed Khweisa, a été soigné pour des fractures au visage après qu’une bombe assourdissante l’ai touché au menton, tandis que le photographe de DPA, Abdul-Hafidh Haslamoun était soigné pour des ecchymoses au dos après avoir été frappé par une grenade tirée par un lanceur à grande vitesse.

Hazim Badr, ont dit les médecins, a été tabassé par les soldats et a été soigné pour des contusions. Les trois journalistes disent qu’ils couvraient la protestation lorsqu’ils ont été visés.

Le secrétaire générale du comité local contre la confiscation des terres, Ahmad Khalil Abu Hashim, 43 ans, a été blessé lui aussi.

Le porte-parole de l’armée sioniste a dit que des soldats s'étaient déployés dans le secteur lorsque les manifestants se sont approchés du périmètre de la grille qui entoure la colonie illégale de Karmi Tzur, et « ont répondu par des moyens antiémeutes lorsque les manifestants ont commencé à jeter des pierres » aux soldats.

Interrogé sur le fait de prendre pour cible des membres de la presse, le porte-parole a dit que « quiconque choisit d’être présent lors d’affrontements violents le fait à ses risques et périls. »

Condamnant l'agression peu après, le Syndicat des journalistes palestiniens a publié une déclaration disant qu’un quatrième journaliste, Eyad Hamad de l'AP, a été arrêté « pendant quelques heures », et qu’il a déclaré que des soldats avaient endommagé sa caméra.

Le porte-parole militaire a confirmé qu’un « civil qui se tenait avec les émeutiers » a été emmené pour interrogatoire et libéré.

Le syndicat a déclaré qu'il « condamne cet attentat et demande instamment aux défenseurs locaux, régionaux et internationaux de la liberté de la presse et des droits de l’homme de faire pression sur Israël pour arrêter ses attaques contre les journalistes palestiniens. »



Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Beit Ommar

Même sujet

Même auteur

Maan News

Même date

18 juillet 2010