Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 5258 fois

Yemen -

Les jours de Ali Abdallah Saleh (Yemen) sont désormais comptés, mais les Occidentaux en ont encore besoin‏ (vidéo)

Par

La révolution commencée par les jeunes yéménites a réussi à gagner l'adhésion et la participation du peuple tout entier, les tribus, les "séparatistes" du sud, les houtistes du nord.

Les jours de Ali Abdallah Saleh (Yemen) sont désormais comptés, mais les Occidentaux en ont encore besoin‏ (vidéo)

(photo Amr Nabil, AP)
Sous la pression du soulèvement populaire qui a gagné toutes les villes du pays, les défections, démissions et désertions de hauts fonctionnaires s'accélèrent. Les révolutionnaires yéménites ont réussi à tenir sans recourir aux armes (dans un pays qui compte un million d'armes individuelles) malgré la répression sanguinaire qui a fait des dizaines de morts, notamment vendredi 18/03 où 50 personnes ont été tuées dans l'attaque d'une mosquée à proximité de la Sa7at al Taghiyr (Place du Changement) à Sanaa.



Ali Abdallah Saleh est en bout de course mais les USionistes et leurs principaux alliés encore en place dans la région ne le laisseront pas partir de si tôt. Ils se sont mordu les doigts d'avoir laissé filer trop facilement (pensent-ils) Benali et Moubarak, et surtout ils préfèrent un dictateur habitué à prendre les ordres et qui a besoin d'eux, à un inconnu à qui, au mieux ils devront tout expliquer, ou qui au pire, représentera vraiment le peuple
et ils ont déjà ordonné à Saleh, sur inspiration de ses prédécesseurs, de virer son gouvernement, mais ce geste est resté sans effet.

Et, sur inspiration du dictateur libyen, il continue à faire des discours sur le soutien que lui assure "la plus grande majorité du peuple" et sur "ceux qui appellent au chaos, à la violence, à la haine et à l'anarchie [qui] ne représentent qu'une infime minorité du peuple yéménite", histoire de gagner du temps, le temps que ses maîtres mettent en place une nouvelle intervention internationale peut-être ?

L'exemple du Gadhafi sera utilisé jusqu'au bout, l'enjeu géostratégique du Yémen est primordial pour de nombreuses parties aussi bien localement (Arabie Saoudite et autres pays du Golfe) que mondialement.

Mais l'expérience de ces derniers mois le montre tous les jours : ce que le peuple veut, il finit par l'obtenir, aussi élevé qu'en soit le prix.
 

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Yemen

Même sujet

Résistances

Même auteur

Nadine Acoury

Même date

22 mars 2011