Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2368 fois

Beit Ommar -

Les maisons de deux membres de PSP attaquées par les forces israéliennes

Par

A 3h30 du matin le samedi 23 octobre, cinq jeeps des forces israéliennes ont encerclé les maisons de deux activistes du Comité national et de Palestine Solidarity Project à Beit Ommar. Mousa Abu Maria, l’un des co-fondateurs de PSP, et Ahmad Abu Hashem, ont été réveillés par les soldats cognant à leurs portes. Dans les deux maisons, les deux activistes ont eu l’ordre de présenter leurs papiers d’identité et de sortir pour parler à un officier. Puis plusieurs soldats sont entrés dans la maison de Mousa Abu Maria et l’ont fouillée, retournant les coussins du canapé et éparpillant les affaires sur le sol. Les soldats ont ensuite encerclé la maison du voisin de Mousa, éclairant les fenêtres avec les phares des jeeps.

Les maisons de deux membres de PSP attaquées par les forces israéliennes


L’officier militaire a déclaré à Mousa et à Ahmad qu’il savait qu’ils organisaient les manifestations hebdomadaires qui ont lieu à Beit Ommar tous les samedis. L’officier les a menacés de les arrêter s’ils participaient à d’autres manifestations et les a sommés de ne pas emmener d’activistes internationaux aux événements organisés par le Comité. Il a déclaré à Mousa que tout Beit Ommar était une zone militaire fermée, mais a refusé de montrer à Mousa les documents officiels le prouvant. Après une demi-heure d’intimidation manifeste, les soldats sont partis sans arrêter l’un ou l’autre des activistes, ni voler quoique ce soit chez eux.

Photo

Ces raids nocturnes des maisons des membres du comité font suite à une intensification de la répression des manifestations à Beit Ommar par l’armée israélienne. Il y a deux semaines, le 9 octobre, des forces israéliennes clandestines en jeans et t-shirts ont arrêté trois jeunes palestiniens à l’arrière de la manifestation, ainsi que plusieurs militants internationaux.

Un autre membre du Comité National, organisateur des manifestations, Eyad Jamil Al-Alami, a récemment été arrêté après que les soldats israéliens aient donné l’assaut à sa maison. Eyad est actuellement à la prison Ofer, en détention administrative pour quatre mois.


Source : Palestine Solidarity Project

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Beit Ommar

Même sujet

Incursions

Même auteur

Palestine Solidarity Project

Même date

26 octobre 2010