Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4239 fois

Cisjordanie -

Les manifestations hebdomadaires de Cisjordanie commémorent le 12ème anniversaire de la deuxième Intifada

Par

Ce vendredi 28 septembre, les marches hebdomadaires organisées en Cisjordanie contre le mur d'apartheid et les colonies ont commémoré le 12ème anniversaire du déclenchement de la deuxième Intifada, et les manifestants ont mis l'accent sur l'option de la résistance pour répondre aux attaques permanentes de l'occupation israélienne contre les Palestiniens et les activistes de la solidarité internationale.

Les manifestations hebdomadaires de Cisjordanie commémorent le 12ème anniversaire de la deuxième Intifada

Bi'lin, 29 septembre 2012
A Nabi Saleh, au nord-ouest de Ramallah, la marche hebdomadaire a eu lieu avec la participation des villageois et de dizaines d'activistes palestiniens de différentes régions et de militants internationaux, qui ont entonné des slogans demandant le soutien au peuple palestinien.

Les manifestants ont réaffirmé qu'ils continueraient de lutter jusqu'à la fin de l'occupation, rappelant l'anniversaire de l'Intifada et renouvelant leur insistance sur l'option de la résistance.

Ils ont parcouru les rues du village et se sont dirigés vers la terre confisquée où les soldats israéliens les ont attaqués à coup de gaz lacrymogènes, de grenades incapacitantes, de balles caoutchouc-acier et d'eau usée, provoquant la suffocation de dizaines de manifestants.

Photo
Nabi Saleh, 28/09/2012 (Photo Shadi Hatem)

D'autres photos de Nabi Saleh ici.

Des affrontements violents ont éclaté entre les jeunes en colère et les soldats de l'occupation israélienne qui s'étaient déployés dans tout le secteur, et les jeunes ont répondu aux attaques israéliennes par des jets de pierre sur les soldats. Les échauffourées se sont propagées jusque dans le village, où les forces de l'occupation ont visé, à l'aveugle, les maisons des citoyens par des salves de grenades lacrymogènes.


A Kufr Qaddoum, à l'est de Qalqilia, les forces de l'occupation ont arrêté le citoyen Yahya Shaker Eshtewi, 29 ans, pendant la manifestation hebdomadaire qui proteste contre la fermeture de la route principale du village depuis plusieurs années.

Selon Murad Eshtewi, coordinateur média de la marche hebdomadaire de Kufr Qaddoum, les forces de l'occupation ont commencé à attaquer le village dès les premières heures du vendredi matin et elles ont installé un checkpoint à son entrée. Puis elles ont déclaré que le secteur était une "zone militaire fermée" et ont empêché les équipes des médias et les journalistes d'entrer.

Photo
D'autres photos de Kufr Qaddoum ici.


A Bil'in, à l'ouest de Ramallah, un journaliste serbe a été blessé et de nombreux citoyens palestiniens et militants internationaux ont été asphyxiés par les gaz lacrymogènes, après l'attaque des forces de l'occupation contre les participants à la manifestation hebdomadaire contre le mur et les colonies.

Les soldats israéliens ont tiré des balles caoutchouc-acier, des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes sur les manifestants et les ont aspergés d'eau croupie mélangée à des produits chimiques dès leur arrivée sur le secteur libéré "Réserve Abu Lemon", près du mur d'apartheid.

Photo
D'autres photos de Bil'in ici.


Dans le village de Al-Ma'sara, au sud de Bethléem, l'armée de l'occupation a empêché les manifestants de rejoindre les terres du village sur lesquels le mur est en pleine construction.

Photo
D'autres photos de Al-Ma'sara ici.


Le 29 septembre à Beit Ommar, au sud d'Al-Khalil/Hébron, où la manifestation hebdomadaire a lieu le samedi, un groupe de Palestiniens et de militants internationaux s'est rassemblé en face de la colonie illégale Karmei Tsur. Lorsqu'ils sont arrivés dans leurs vignobles, situés au bord de la colonie, un groupe important de soldats de l'occupation ont bloqué les routes, chemins et accès aux terres, décrétant qu'elles étaient subitement une "zone militaire fermée", bien qu'une centaine de mètres sépare les manifestants de la clôture de barbelés qui marque la limite de la terre palestinienne volée et annexée par Israël.

Photo
Beit Ommar 29/09/2012 (photo PSP)


De l'autre côté de la clôture, des colons israéliens se sont rassemblés pour observer la manifestation, montrant une fois de plus aux Palestiniens que l'occupation traite les Palestiniens comme des citoyens de seconde zone, empêchés d'entrer sur leurs propres champs volés pour la construction de la colonie illégale.

La manifestation a également exprimé son soutien aux prisonniers et protesté contre l'arrestation systématique des jeunes Palestiniens. Pas plus tard que la semaine dernière, 3 jeunes de 15, 16 et 18 ans ont été arrêtés pendant un raid nocturne contre le village. Ils sont toujours en garde à vue dans l'attente de leur procès devant un tribunal militaire de l'occupation. (Palestine Solidarity Project)

Photo
Beit Ommar 29/09/2012 (photo PSP)




Source : Palestine Info

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Résistances

Même auteur

Palestine Info

Même date

30 septembre 2012