Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1140 fois

Jénine -

Les ministres du gouvernement de Netanyahu participent à la prise de contrôle illégale de la colonie évacuée d'Homesh

Par

Des ministres fondamentalistes extrémistes de la coalition gouvernementale de Netanyahu ont participé dans la nuit de mardi à la prise de contrôle d’une colonie du nord de la Cisjordanie évacuées il y a quatre ans dans le cadre du plan de désengagement.

Les ministres ont exprimé leur soutien à plus de 1500 colons extrémistes radicaux qui ont illégalement réoccupé la colonie d’Homesh qui avait été évacuée dans le cadre du plan de désengagement.

Les colons ont été autorisés à organiser une manifestation au cours de laquelle les anciens habitants de la colonie évacuée ont lu des lettres rédigées par des membres du gouvernement israélien.

Le Ministre des Affaires Stratégiques, Moshe Yaalon, du Likoud, a écrit dans sa lettre qu'il soutenait les colons «dans la réalisation du sionisme», et «accordait sa bénédiction" à la réoccupation illégale.

Le Président du parti religieux Shas, le ministre de l'Intérieur israélien, Eli Yishai, a déclaré dans une lettre adressée au chef de Gershon Mesika, chef du Conseil Régional des Colonies de Shomron, qu'il «admirait le courage et la détermination des colons", et qu'il était sûr qu’ils allaient reconstruire la colonie.

En outre, le député du parti d’Union Nationale, Michael Ben Ari, qui a participé à la prise de contrôle a déclaré aux colons que "le retour dans la colonie d’Homesh et dans les colonies de Cisjordanie était un message au Premier Ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et au président américain, Barack Obama ".

Les manifestants ont déclaré qu'ils s'attendaient à ce que le gouvernement israélien change les faits sur le terrain, reconstruise les colonies évacuées, agrandissent les colonies existantes et construisent de nouvelles colonies dans les territoires occupés.

En vertu du droit international, toutes les colonies israéliennes construites sur les terres palestiniennes sont illégales et constituent un crime de guerre.

Les gouvernements israéliens consécutifs ont encouragé et accru la construction et l’expansion des colonies en Cisjordanie occupée, en violation directe du droit international et de la quatrième Convention de Genève.

Bien que le gouvernement actuel n'ait pas déclaré officiellement sa politique, Netanyahu et ses ministres ont déclaré qu'Israël n’évacuerait pas les colonies et qu’il agrandirait les colonies existantes, même si cette question met en péril leurs relations avec les Etats-Unis.


En savoir plus sur la colonie d'Homesh

Source : http://www.imemc.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jénine

Même sujet

Colonies

Même auteur

Saed Bannoura

Même date

13 mai 2009