Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1532 fois

Beit Ommar -

Les morts sont-ils eux aussi une menace pour la sécurité ?

Par

Le 23 février, les forces israéliennes d'occupation ont érigé un barrage sur l'une des principales routes qui mènent au cimetière de Beit Ommar, coupant l'accès par une des sections du village. Lorsque les habitants de Beit Ommar se sont approchés des soldats pour leur demander une explication, il leur a été répondu que c'était pour "des raisons de sécurité".

Les morts sont-ils eux aussi une menace pour la sécurité ?

Cette route se termine au cimetière et n'a pas de sortie sur la route des colons proche ; c'est un barrage intérieur, qui coupe seulement une partie du village des autres.

Lorsque les gens de Beit Ommar ont continué à poser des questions, les soldats leur ont tiré des gaz lacrymogènes, des balles en caoutchouc et des grenades assourdissantes pour les forcer à partir.

Il y eut une manifestation spontanée pendant plusieurs heures, les habitants essayant d'empêcher la construction du barrage illégal. Des douzaines de soldats supplémentaires sont arrivés et ont coupé l'électricité dans les rues du village, pour pouvoir attaquer les civils dans le noir.

Dans un acte de pure provocation, les forces israéliennes d'occupation ont attaqué une fête de mariage dans la soirée, tirant des gaz lacrymogènes dans un lieu clos rempli de femmes et d'enfant. Les gaz lacrymogènes étaient en telle quantité qu'ils ont rendu malades plusieurs enfants qui les avaient inhalés. Plus de 1.000 personnes se sont retrouvées dans les rues pour protester contre l'attaque de civils innocents.

Il y a toutes les semaines des manifestations à Beit Ommar et à travers toute la Cisjordanie en protestation contre la poursuite de la détérioration du sous-sol de la Mosquée Al-Aqsa à Jérusalem.

Le 23 février, l'armée israélienne ne s'est pas contenté de son usage habituel de la violence contre les manifestants mais a semblé déterminée à provoquer les habitants de Beit Ommar.

Note : PSP n'a pas l'intention de laisser ce barrage illégal à Beit Ommar.

Source : Palestine Solidarity Project

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Beit Ommar

Même sujet

Même auteur

Palestine Solidarity Project

Même date

26 février 2007