Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2560 fois

Hébron -

Les résidents palestiniens d'Hébron tenus de s'inscrire en préparation de nouvelles restrictions

Par

30.10.2015 - Des Palestiniens se rassemblent dans la rue pour être enregistrés dans le quartier Tel Rumeida, à Hébron occupée. Le secteur va être complètement bouclé aux gens qui n'y habitent pas et qui ne seront pas enregistrés dans les tout prochains jours.

Les résidents palestiniens d'Hébron tenus de s'inscrire en préparation de nouvelles restrictions

"Pour les gens qui vivent ici, ça va être une prison. Pour les gens qui vivent à Hébron, la fermeture de Tel Rumeida signifiera que la ville sera partagée en deux," dit un résident du quartier aux militants internationaux.

Des soldats notent les noms et les numéros des cartes d'identité des personnes qui vivent dans le secteur sur de longues listes, et des dizaines de Palestiniens attendent près du checkpoint Gilbert pour donner leurs informations, sinon ils seront obligés de partir. Même pour les résidents qui seront autorisés à rester, il y aura des restrictions sévères à la liberté de circulation. Chaque fois que des résidents palestiniens de Tel Rumeida et du secteur situé autour de la Mosquée Ibrahim (entre les checkpoints 209 et 29) traverseront un checkpoint pour rentrer chez eux, les soldats devront chercher leurs noms sur la longue liste.

Ce n'est pas la première fois qu'Israël impose de telles restrictions aux habitants du quartier. En 1994, après que le colon extrémiste Baruch Goldstein a perpétré un massacre dans la mosquée Ibrahimi, des mesures similaires ont été prises. A l'époque, les résidents palestiniens ont refusé d'être enregistrés et ont été punis de 6 mois de couvre-feu 24h sur 24, et seulement autorisés, quelques heures par semaine, à aller acheter de la nourriture.

Etant donnée l'augmentation de la violence qu'ils subissent de la part de l'armée et des colons, les Palestiniens n'osent pas, cette fois, refuser l'enregistrement.

Photo



Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Sionisme

Même auteur

ISM

Même date

2 novembre 2015