Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4016 fois

Nabi Saleh -

Les soldats israéliens arrêtent Bassem Tamimi à Nabi Saleh

Par

Bassem Tamimi, le coordinateur du Comité populaire de Nabi Saleh, a été arrêté lorsque des dizaines de soldats ont pris d'assaut son domicile aujourd'hui à midi, frappant sa femme et sa fille pendant l'attaque. Et hier, le tribunal militaire a ordonné le renvoi en détention préventive pour une durée indéterminée de Naji Tamimi, un autre membre du Comité populaire du village situé à 20kms au nord-ouest de Ramallah.

Les soldats israéliens arrêtent Bassem Tamimi à Nabi Saleh

Bassem Tamimi (Photo Alison Ramer)
Quelques minutes après que Bassem Tamimi soit rentré chez lui pour préparer une réunion avec des diplomates étrangers, plusieurs dizaines de soldats israéliens ont envahi sa maison et l'ont arrêté. Ils ont tenté d'empêcher son épouse, Nariman Tamimi, de filmer l'arrestation, la frappant et essayant de lui arracher la caméra des mains. Alors qu'elle faisait passer la caméra à sa fille de 10 ans, les soldats l'ont violemment arrachée des mains de sa fille et l'ont jetée dehors dans la boue.

Tamimi est un des leaders de la lutte populaire palestinienne en Cisjordanie et beaucoup le considèrent comme le moteur de la mobilisation de la base populaire à Nabi Saleh contre l'occupation et pour la protection des terres du village contre le vol par les colons israéliens.

Hier, un autre leader des protestation à Nabi Saleh, Naji Tamimi, a été inculpé d'incitation et d'organisation de manifestations illégales. Le tribunal a prolongé son arrestation jusqu'à la fin de la procédure judiciaire. Il est vraisemblable que les mêmes accusations soient portées contre Bassem.

Au cours des deux derniers mois, l'armée a arrêté 18 habitants du village soupçonnés d'avoir participé aux protestations. La moitié d'entre eux sont des mineurs, le plus jeune a à peine 11 ans.

La majorité des récentes arrestations à Nabi Saleh sont basées sur des "aveux" extorqués à un jeune de 14 ans du village, récemment arrêté lui aussi à la pointe du fusil pendant un raid nocturne. L'adolescent a été soumis à une dure pression verbale et émotionnelle pendant son interrogatoire, son droit fondamental à un conseil juridique lui ont été niés et il a été interrogé en l'absence de ses parents, comme l'exige le droit. Les enquêteurs n'ont pas non pris la peine de l'informer de son droit à se taire.

Depuis le début de la lutte du village contre le vol des terres par les colons, en décembre 2009, l'armée a effectué 64 arrestations liées aux protestations du village. Dans la mesure où la population totale du village est d'un peu plus de 500 habitants, le nombre d'arrestations représentent 10% de la population.

L'arrestation de Tamimi correspond à l'arrestation systématique des leaders des protestations dans toute la Cisjordanie , comme à Bil'in et à Ni'ilin.


Source : Popular struggle coordination committee

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Nabi Saleh

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Popular struggle coordination committee

Même date

24 mars 2011