Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1387 fois

Naplouse -

Les soldats occupent des maisons à Balata

Par

Mercredi dernier, tôt le matin, les soldats ont envahi le Camp de Réfugiés de Balata. Ils ont commencé leur opération par l’occupation de 2 maisons.
La mère, dans la première maison, les a entendus, dehors, préparer l’explosion de la porte, mais elle a bondi de son lit en criant : "Non, attendez, j’ouvre la porte !". 20 soldats et un mouchard sont entrés et ont réveillé les deux fils par des coups de coude et des cris en hébreu : "Réveillez-vous !".

Les soldats occupent des maisons à Balata

Les fils ont ouvert les yeux pour voir un M16 à quelques centimètres de leur visage. La famille toute entière a été réunie et bloquée dans une pièce, sans être autorisés à utiliser les toilettes et sans eau pendant 3 heures.

L’armée israélienne s’est servie de la maison pour surveiller la cible de l’opération, une maison située en face. Les soldats ont également occupé une autre maison pour y installer des tireurs parce que l’appartement surplombait l’allée.

Pendant ce temps, dans la rue, 70 soldats et 4 espions attendaient devant la maison visée. Ils ont demandé que ses habitants sortent. Personne n’étant apparu immédiatement, ils ont commencé à lancer des bombes sonores et des grenades à travers les fenêtres.

La famille fut forcée de sortir. 4 jeunes gens ont été arrêtés et emmenés au Centre de Détention d’Huwara.

Le reste de la famille, y compris une mère âgée et ses petits-enfants, ont été obligés d’attendre dans la rue pendant que les soldats détruisaient la plupart de leurs biens. Ils ont fouillé avec des chiens pendant que les grenades continuaient à exploser. Ils sont partis vers 5h du matin.

Ce n’est pas la première fois que l’armée vient détruire la maison. Le 18 mai 2003, ils sont arrivés au milieu de la nuit et l’ont faite exploser. Ils ont égaalement essayé de faire exploser une maison voisine, mais en ont été empêchés par les ISMers qui s’étaient enchaînés à l’intérieur.

La mère a dit : "Chaque fois que nous reconstruisons, ils démolissent."

Il y a 7 fils dans la famille. L’un est mort, 2 sont en prison et maintenant ils ont pris les 4 autres.

L’armée a dit que parmi ces 4 se trouvait un "recherché" mais ils n’ont pas dit pour quel motif. Il y a actuellement 1.000 Palestiniens emprisonnés sans charge ou procès, et 8.000 incarcérés après que les tribunaux militaires les aient accusés, presque tous sur la base d’aveux obtenus sous la torture.

3 des fils ont été relâchés au petit matin. L’un d’entre eux, Ahmed, 28 ans, a déjà fait de la prison lorsqu’il avait 14 ans, sous le prétexte qu’il était "recherché" et depuis, il a été blessé 5 fois par l’armée israélienne.

Une fois, ils l’ont obligé à descendre de son taxi et l’ont blessé à la tête et à une main. Il a également été battu au cours d’une manifestation non violente de soutien aux prisonniers en grève de la faim et a été battu parce qu’il se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment.

Hier, il venait juste de rentrer de Jordanie, où il était à l’hôpital pour faire soigner sa main. Alors qu’il expliquait ceci aux soldats la nuit dernière, l’un d’entre eux a regardé la main blessée, a mis son doigt dans le trou laissé par la balle.

Ensuite, il lui a mis les menottes, très serrées, autour du poignet déformé par la blessure. Une fois menotté, ils l’ont battu avec les fusils, des bâtons et à coups de poing.

Il n’y a pas de nouvelles du fils emprisonné. Ils ont 18 jours pour le relâcher ou renouveler l’ordre.

Source : ISM

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Incursions

Même auteur

Anna

Même date

11 août 2006