Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2609 fois

Hébron -

Les villageois d’At-Tuwari rencontrent pour la première fois un responsable de l’occupation

Par

> ism-alerts@palsolidarity.org

Les CPTers étaient présents à At-Tuwani dimanche matin quand les chefs du villages ont rencontré un responsable israélien qui a dit qu’il était le chef de l’administration civile israélienne (militaire) pour la Cisjordanie du sud.
Un des villageois qui assistait à cette réunion d’une heure a dit que le responsable avait demandé qu’on lui indique "leurs besoins". Les villageois ont fait la liste de leurs inquiétudes.

L’eau :
Les villageois doivent la collecter dans des seaux à partir d’une petite source qui fournit juste assez pour la boisson et la cuisine. L’eau de pluie de piètre qualité retenue dans des citernes est utilisée pour le lavage.
Les conduites de la colonie de Ma’on ne passent qu’à soixante mètres du village.
Le village veut pouvoir l’exploiter.


Centre médical :
Le village veut finir de construire son centre médical, actuellement interrompu par ordre de l’occupation.


Passage protégé :
Pour que les enfants de Tuba puissent se rendre à l’école primaire d’At-Tuwani : les enfants ont peur de prendre le chemin direct d’un mile (1,5 km) parce que les colons de Ma’on les attaquent, eux et leurs accompagnateurs internationaux , ce qui les oblige à prendre une rocade de cinq miles (7,5 km) dans la colline.


Electricité :
L’énergie électrique de la colonie de Ma’on provient d’un réseau alors qu’At-Tuwani ne tire son énergie que d’un générateur diesel, qui n’offre que quelques heures chaque soir.
At-Tuwani veut se connecter au réseau.


La route d’accès à Karmil :
Les villageois veulent que l’armée israélienne déplace trois barricades de boue qui interdisent la route d’At-Tuwani aux très importantes populations palestiniennes des centres de Karmil, de Yatta et d’Hébron.
Ces barricades empêchent l’accès à l’hôpital, aux écoles secondaires et aux magasins qui s’y trouvent.


Améliorations de la route vers Al-Mufakra et les villages du sud :
Les habitants des petits villages au sud de Tuwani doivent circuler par un chemin très difficile pour pouvoir atteindre les grands centres palestiniens cités plus haut.
Il y a cinq ans, les autorités israéliennes ont dit : « Non » à la demande faite par les villageois pour améliorer le chemin.


En énumérant ces plaintes, un chef du village a dit : "Ce sont des besoins humanitaires dont, en raison de l’occupation, les Israéliens sont responsables".

Et il a poursuivi : "l’administrateur civil nous avait demandé des plans pour connecter notre village à l’eau et à l’électricité. Il nous avait dit de commencer à construire le centre médical, mais nous n’avons toujours pas reçu le permis écrit noir sur blanc"


Les responsables ont dit qu’on leur avait promis aussi que le problème des routes serait étudié et que des soldats israélien seraient désignés pour accompagner les enfants à l’école.


Les responsables ont dit aussi au CPT que la visite faite par un officiel de l’occupation d’un si haut rang ne s’était jamais produite auparavant à At-Tuwani.
"La rencontre d’aujourd’hui n’était tout simplement jamais arrivée. Nous avions ces problèmes, les colons n’arrêtent pas de nous attaquer depuis des années mais personne à l’extérieur ne le savait.
Merci d’être venu, vous nous avez accorder attention.
S’il vous plait, remerciez toux ceux qui nous ont aidés, les medias, les responsables consulaires des Etats-Unis qui sont venus nous voir, les associations internationales de militants de la paix.
Votre aide a permis que cette visite ait lieu."


Le CPT tient à rester à At-Tuwani pour surveiller la situation


NOTE :
Le CPT, Christian Peacemaker Teams est une initiative de plusieurs églises menant des activités pacifiques (Mennonites, Eglise de la Fraternité, et Quakers) soutenue par des membres des communautés catholiques et protestantes. Son mandat : soutenir dans le monde entier tous les efforts visant à réduire la violence; à Hébron aide aux populations civiles palestiniennes au quotidien, médiation avec les forces d'occupation israéliennes, et observation.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Colonies

Même auteur

ISM

Même date

1 novembre 2004