Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1161 fois

Hébron -

Les villageois vivent dans la peur et l'incertitude alors que quatre autres maisons sont démolies dans les collines du sud d'Hébron

Par

18 juin 2019 – Les forces d'occupation se sont livrées hier à une débauche de démolitions dans les collines du sud d'Hébron, détruisant au bulldozer les maisons de quatre familles dans deux villages. Un convoi constitué de policiers des frontières, de responsables de l'administration civile israélienne, de soldats et de deux bulldozers JCB est arrivé dans le village de Khalet al Dabeh vers 9 heures du matin pour détruire une maison appartenant à Mohammad al Dababsh.

Les villageois vivent dans la peur et l'incertitude alors que quatre autres maisons sont démolies dans les collines du sud d'Hébron

La famille al-Dababsh observe la démolition de sa maison. Photo : Basil Adraa
Douze membres de la famille al Dababsh, dont sept enfants, vivent dans le secteur depuis des générations et sont maintenant sans abri. La Croix-Rouge leur a donné des tentes où dormir.

« Les gens vivaient dans des tentes et des grottes et avaient réalisé leur rêve de vivre dans une maison. Ils sont sortis de sous la terre vers la lumière », a déclaré Basil Adraa, un jeune militant du village voisin d'al-Tuwani, à ISM.

« Maintenant, ils sont revenus 10 ans en arrière, quand ils vivaient sans lumière ni maisons. »

Adraa, avec d'autres activistes locaux et membres de l'ISM, est arrivé à Khalet al Dabeh juste avant la démolition.

Vidéo montrant la brutalité du régime d’occupation contre les Palestiniens autochtones

Des membres de la famille al-Dababsh criaient de détresse et ont tenté à un moment de franchir la ligne de la police des frontières - qui avait circonscrit une zone militaire fermée autour de la maison - afin de protéger sa maison avant qu'elle ne soit rasée.

Omar al Dababsh a été jeté au sol par des soldats alors qu'il courait. Ses blessures ont nécessité des soins médicaux urgents et il a été conduit à l'hôpital d'Hébron.

Les soldats ont également malmené les militants locaux et les membres de l'ISM.

Photo
Un Palestinien est blessé après avoir été jeté à terre par les forces d'occupation à côté de sa maison démolie


Adraa était en train de filmer la démolition depuis un toit situé près de la maison al-Dababsh lorsque des soldats ont menacé de lui lancer une grenade assourdissante s'il refusait de descendre.

Un bâtiment séparé contenant des batteries de panneaux solaires a également été détruit et les panneaux ont été confisqués.

Après avoir forcé une famille de 12 personnes à se retrouver sans abri, le convoi s'est rendu dans le village d'Al Halawe, où il a détruit trois autres maisons appartenant à la famille Aram.

Adraa a déclaré à l'ISM qu'une « journée de démolition » avait lieu chaque semaine cette année, sauf pendant le Ramadan où il y avait eu deux démolitions en cinq semaines.

La région des collines du sud d'Hébron se trouve dans la zone C de la Cisjordanie où le gouvernement d’occupation interdit la quasi-totalité des constructions palestiniennes.

La plupart des 30 villages palestiniens de la région ont reçu des ordres de démolition d'au moins un bâtiment, ce qui signifie qu'ils pourraient être détruits au bulldozer à tout moment.

Un groupe d'activistes locaux, le Good Shepherd Collective, qui sensibilise l'opinion à la question des démolitions dans la région des collines du sud d'Hébron, a déclaré sur sa page Facebook : « Il est important de noter que ces démolitions, ces blessures et ces confiscations n’affectent et ne traumatisent pas seulement ces familles et ces individus – les démolitions, en particulier pendant la chaleur étouffante de l'été, forcent les familles à reconstruire pour subvenir à leurs besoins essentiels, tout en s'appuyant sur la famille élargie et les membres de la communauté. »

Adraa a ajouté : « Cela ressemble à une Nakba, pour ces personnes, car le principal objectif de l'occupation est d'évacuer les habitants de ces villages vers les villes. Donc, dans ce genre de démolition, de grande démolition, c’est un pas sérieux pour évacuer les gens et leur faire quitter leurs terres, ce qui est illégal en vertu du droit international. Ils veulent démolir les maisons pour que la colonie puisse s'étendre. »

En dépit de l'interdiction, qui interdit également aux Palestiniens de se connecter au réseau d'électricité et à l'approvisionnement en eau, les colons illégaux de la région continuent de construire de nouveaux bâtiments sans que les forces israéliennes ne s'y opposent.


Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Démolition de maisons

Même auteur

ISM Palestine