Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3746 fois

Espagne -

Les yeux de l’espoir

Par

Le regard le plus expressif est généralement celui d’un enfant effrayé. Cependant, pour une fois, le regard d’un père reconnaissant l’est davantage. Hier, à Alicante, ces deux expressions se sont manifestées lors d’une scène émouvante. Nader Kullab était la vive expression du remerciement en arrivant à Alicante pour soigner son fils, Karim, atteint d’une maladie hépatique grave, grâce à l’association Dar Al Karama. L’enfant, qui n’a que quatre ans, était apeuré devant la présence des journalistes et photographes, mais il a fini par sourire avec un jouet dans les mains.

Les yeux de l’espoir

Arrivée à Alicante pour Nader Kullab et Karim (photo J. P. REINA)
Le père et le fils, en provenance de Gaza, vivront dans la Maison des Enfants Malades que l’association alicantine d’aide au peuple sahraoui met à leur disposition pour que Karim soit soigné dans un hôpital. D’après les rapports médicaux réalisés en Palestine, l’enfant aura sûrement besoin d’une greffe de foie. C’est pour cette raison que son père voyage avec lui dans l’espoir de pouvoir être donneur pour son fils.

L’association Dar Al Karama travaille dans l’aide humanitaire pour le peuple sahraoui depuis 2006. Outre l’envoi d’aide, un de ses aspects les plus remarquables est le transport des enfants malades en Espagne pour qu’ils soient soignés dans un système sanitaire plus développé qu’au Sahara Occidental ou dans des régions proches, comme celle de Karim en Palestine.

Pendant la matinée d’hier, le président de Dar Al Karama, Luis García, accompagné par le comité directeur et par Mohamed Embarek, délégué à Alicante du peuple sahraoui, ont rencontré les médias pour faire connaître le cas de Karim Kullab qui est exceptionnel étant donné la provenance du malade, mais similaire à celui des autres enfants sahraouis qui vivent à Alicante pour être soignés par le service sanitaire.

Le père sera le donneur

« Avec Karim, la Maison des Enfants Malades aura six malades. Il ira prochainement à l’hôpital Sant Joan où il sera examiné afin d’avoir un diagnostic. A ce moment-là, les médecins prendront une décision, mais tout semble indiquer qu’il aura besoin d’une greffe. Son père est venu pour essayer d’être le donneur et son courage nous impressionne, » a exprimé García, qui a ajouté que «  ce cas est exceptionnel. Lors d’un voyage aux camps de Tinduf au mois d’avril dernier, nous avons connu le cas de Karim et il méritait que nous l’aidions, comme nous l’aurions fait pour n’importe quel autre sahraoui. »

De son côté, Embarek a déclaré que « l’association Dar Al Karama travaille dur pour aider le peuple sahraoui et nous n’avons que des paroles de reconnaissance pour leur travail. Si seulement tout le monde pouvait un jour visiter un "Sahara libre" ».

Postérieurement, il a servi de traducteur d’arabe pour Nader Kullab, qui, visiblement ému, a affirmé que « c’est une chance énorme que mon fils puisse être soigné en Espagne. Je suis extrêmement reconnaissant. »

_____________________________


Toutes les informations sur la page Facebook consacrée à Karim

Photo
A la Maison des Enfants malades, Karim s'est fait une camarade




Source : La Verdad

Traduction : Michèle Rumeau, Madrid

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Espagne

Même sujet

Enfants

Même date

12 avril 2014