Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1315 fois

Israël -

Lettre d’Haggai Mattar

Par

> Shministim@hotmail.com

La voix de la conscience et les leçons que l'humanité aurait dû tirer d'innombrables situations similaires, par le passé, ne me laissent d'autre choix que de refuser l'enrôlement dans l'armée israélienne, faussement adoubée du titre trompeur de «Forces de Défense»

Hello, chers amis,

Haggai a été condamné, aujourd'hui, à 14 jours de prison, qu'il devra passer à la Prison militaire n° 4, car il refuse d'être incorporé aux Forces israéliennes de Défense (= armée israélienne = «Tsahal»). C'est sa première condamnation, et lorsqu'il aura acquitté cette (première) peine, il s'attend à être condamné à nouveau, etc. (sans fin...). Il vient de nous appeler au téléphone depuis sa cellule. Il a bon moral et m'a demandé de vous transmettre le message (à la fin de ma lettre). C'est une déclaration qu'il a rédigée, il y a quelques jours.

Si vous désirez lui écrire, utilisez l'adresse électronique Shministim@hotmail.com. Il est possible de lui écrire aussi au moyen du courrier classique, à l'adresse suivante:

«Shministim», PO Box 70094, Haifa 31700, Israël

Ses amis et moi-même collecterons lettres et messages, que nous apporterons à Haggai lors de la première visite que nous pourrons lui rendre, mercredi prochain.

Je vous tiendrai au courant des développements de la situation (de mon fils).

Bien à vous,
Anat



Message de Haggai :

Aujourd'hui, 23 octobre 2002, je vais être envoyé dans une prison militaire, conséquence de mon insistance à faire prévaloir mes opinions politiques, qui sont totalement contraires à mon enrôlement dans l'armée de mon pays.

Malgré mon jeune âge (j'ai à peine dix-huit ans), et bien que je ne sois en rien dépositaire des souvenirs du passé d'Israël, je déclare de tout mon cœur qu'Israël a atteint un étiage moral sans précédent. Cette extrême détérioration a commencé avec les soi-disant «offres généreuses» de Barak, qui n'étaient rien d'autre qu'une énième tentative d'imposer un «accord» unilatéral au peuple palestinien.

Aujourd'hui, la caporalisation et le racisme atteignent le niveau du fascisme, dans la population juive.

La répression de toute pensée critique, l'acceptation comme allant de soi des crimes de l'occupation, la déification de l'armée et l'acceptation croissante des principes de la «purification ethnique» - tous ces éléments constituent, en partie - car il y en a d'autres -, un des aspects de l'effondrement de notre société.

Il faudrait encore, en effet, ajouter à cette liste les mauvais traitements systématiques infligés aux citoyens palestiniens d'Israël, la violence haineuse déversée contre les manifestants pacifistes, et une attitude d'indifférence généralisée, une totale absence de sentiments et de cœur, à l'égard de l'anormal et du faible. Pour moi, avec tout cela, il est impensable de coopérer.

La voix de la conscience et les leçons que l'humanité aurait dû tirer d'innombrables situations similaires, par le passé, ne me laissent d'autre choix que de refuser l'enrôlement dans l'armée israélienne, faussement adoubée du titre trompeur de «Forces de Défense».

Mon refus de faire mon service est absolument irrévocable.

L'oppression subie par les peuples de cette région, à l'âge des grands Empires, les tourments des esclaves et des Indiens en Amérique du Nord, la guerre d'indépendance de l'Algérie et l'apartheid en Afrique du Sud - tous ces précédents font que mon refus est irrévocable.

Les actes (héroïques) de mon grand-père, durant la Seconde guerre mondiale, dans sa lutte contre le fascisme nazi, et son idéal humaniste - voilà ce qui éclaire mon objection. Dans ma famille, j'ai appris ce que sont l'oppression et la justice. Face à un mal tel que quiconque peut le constater ici et maintenant, il n'y a pas d'autre voie.

En ce jour très important dans ma vie, accompagné par ma famille et mes amis, qui me soutiennent tant, je veux rendre hommage à mes compagnons, les héros invisibles de notre lutte : ce Palestinien, qui supporte l'occupation sans pour autant céder à la tentation de la violence contre la population civile israélienne, qui continue à se battre pour la coexistence (entre les deux peuples) en dépit d'humiliations quotidiennes incessantes;
la jeunesse (israélienne) qui fait tout afin de ne pas contribuer à l'occupation, en dépit d'une éducation qui est faite pour l'y pousser; le militant européen pour la paix, qui défend physiquement les Palestiniens dans les Territoires occupés;
et mon amie, une jeune fille élevée dans une famille de droite, qui est tombée amoureuse d'un Arabe, à la suite de quoi elle a été exclue de sa famille.

En prison, lorsque je serai contraint de saluer l'État et l'Armée (d'Israël), je saluerai, en pensée et de tout mon cœur, tous mes amis courageux, auxquels je ne peux prétendre être à leur niveau, en raison de mon identité: tous ceux qui sacrifient beaucoup plus de choses que je ne le fais moi-même - pour la paix, contre l'occupation.

Haggai Matar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Objecteurs de conscience