Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1687 fois

Gaza -

Lettre du Comité Populaire contre le Siège de Gaza à John Holmes

Par

Jamal N. El Khoudary est le président du Comité Populaire Contre le Siège

Le vendredi 15 février 2008, le Président du Comité Populaire Contre le Siège de Gaza (Popular Committee Against Siege-PCAS) a écrit à John Holmes, Secrétaire Général Adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence aux Nations Unies. Cette lettre, centrée sur la crise actuelle consécutive au siège imposé à la Bande de Gaza, affirme l'importance du rôle des Nations Unies dans le monde pour exercer des pressions sur l'occupation israélienne.

Elle fournit des informations détaillées sur le siège et liste les besoins urgents nécessaires au sauvetage les habitants de la Bande de Gaza.

M. John Holmes a déclaré au PCAS, lors d'une conférence de presse, qu'il était choqué par ce qui se passe à Gaza, où tous les aspects de la vie sont interrompus. Il a promis de faire tous les efforts nécessaires à la levée du siège inhumain imposé à la Bande de Gaza depuis 8 mois.


Voici la lettre du Président du PCAS :

"Au nom des 1,5 millions d'habitants de Gaza,

"Depuis la terre des prophètes, paix et amour, nous vous adressons ce message de paix. Depuis la terre de la paix, nous vous envoyons ces quelques mots au nom des victimes et des combattants de la liberté, qui sont toujours stéréotypés comme terroristes.

"Dans la Bande de Gaza, les enfants, les personnes âgées et les femmes sont tués jour après jour. Toutes les personnes souffrent de la punition collective israélienne. Ils sont punis pour s'être engagés selon le principe de la démocratie occidentale. Aujourd'hui, environ 1,5 million de personnes sont incarcérées et assiégés dans un grand camp de concentration appelé Bande de Gaza.

"Huit mois ont passé depuis le début du siège cruel imposé à la Bande de Gaza ; tous les aspects de la vie sont exposés à une crise humanitaire. Ce siège affecte les vies de dizaines de milliers de civils innocents. Il détruit également la fragile économie de Gaza, et touche toutes les questions humanitaires, environnementales et de santé pour plus d'1,5 million d'habitants.

"Les conséquences désastreuses de ce siège sont d'évidentes violations des chartes internationales, des conventions pour les droits de l'homme et les protocoles de la 4ème convention de Genève en particulier, en plus de la Déclaration Internationale des Droits de l'Homme.

"Nous, habitants de Gaza, vous exhortons à mettre à profit votre place cruciale dans le monde pour intervenir afin de mettre fin au siège et de donner à la population de la Bande de Gaza l'espoir d'une vie digne, comme les autres peuples partout dans le monde, en répondant aux besoins humanitaires suivants :

1. Actuellement à Gaza, plus de 1.500 personnes sont gravement malades et risque de mourir, par impossibilité de partir. Plus de 96 malades ont été tués de sang froid à cause du bouclage ! Des patients ont un besoin immédiat de traitement à l'extérieur de la Bande de Gaza. Pourtant, ils ne sont pas autorisés à sortir et sont condamnés à une mort lente !

Nous demandons qu'ils soient autorisés à sortir pour se faire soigner à l'extérieur, et que des médicaments puissent entrer à Gaza !


2. Les hôpitaux de la Bande de Gaza subissent une grave pénurie de médicaments et de fournitures médicales, et plus généralement, les habitants manquent de nourriture et des produits de base.

Nous demandons l'entrée des fournitures médicales et des produits vitaux de base pour soulager les gens !


3. Dans la Bande de Gaza, des milliers d'étudiants qui ont commencé leurs études universitaires à l'étranger et des milliers de travailleurs humanitaires ont l'interdiction de sortir.

Nous demandons qu'ils soient autorisés à sortir pour suivre leurs études dans les universités, les collèges ou les entreprises et de rejoindre leurs familles.


4. Le siège a donné un coup d'arrêt à des projets de logement pour des familles déplacées, des projets sur l'eau entrepris par l'UNRWA et autres organismes internationaux, d'une valeur de 250 millions de dollars, ce qui a entraîné le chômage pour plus de 100.000 travailleurs et causé des tragédies humanitaires graves.

Nous demandons instamment l'entrée des matériaux de construction nécessaires à la reprise de ces projets.


5. Les réductions de livraison de fuel ont eu un impact sévère sur tous les aspects de la vie, et cet impact est aggravé par l'hiver. De plus, la politique de punition collective a privé la plupart des gens d'électricité. Ils vivent dans une obscurité continue qui menace leurs vies.

Nous demandons que l'approvisionnement de fuel reprenne pour empêcher encore davantage de souffrances.


6. Un effondrement complet touche le secteur agricole parce que les fermiers sont dans l'impossibilité d'exporter leurs produits, et d'importer les semences et engrais nécessaires.

Il est absolument nécessaire de sauver ce secteur en autorisant l'exportation des produits agricoles et l'entrée des produits indispensables à sa survie.


7. Toutes les usines et les ateliers, soit environ 3.500 unités, ont cessé le travail. Ces fermetures obligées sont dues à l'indisponibilité d'importer les matériaux bruts. En conséquence, 65.000 ouvriers ont perdu leur travail.

Nous demandons simplement de sauver ce secteur vital et les travailleurs !


8. Les marchandises palestiniennes piégées dans les ports israéliens représentent 300 millions de dollars. Ces marchandises et articles sont très importants et constituent les besoins principaux de la vie quotidienne.

Nous demandons d'y avoir très rapidement accès !


"Cher Monsieur, nous faisons appel à vous pour sauver le peuple de Gaza qui vit une réelle catastrophe. La région attend votre assistance et une intervention rapide.

"Le Président du Comité Populaire contre le Siège, Député indépendant dans la Bande de Gaza,

Jamal N. El Khoudary

لجنة المتطوعين .. المنبثقة عن اللجنة الشعبية لمواجهة الحصار

Source : http://www.freegaza.ps/

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Famine

Même auteur

CPAS

Même date

17 février 2008