Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 5716 fois

MàJ 11h : La marine sioniste est en train d'attaquer l'Estelle

Par

Selon Dror Feiler, porte-parole de l'Estelle, le bateau a été attaqué à 10h15 CET. Cinq ou six navires militaires ont encerclé l'Estelle. Des soldats portant des masques tentent maintenant de monter à bord du navire. L'attaque a eu lieu dans les eaux internationales : N31 26 E33 45.

MàJ 11h : La marine sioniste est en train d'attaquer l'Estelle

L'équipage d'Estelle hier 19.10.2012

Article IMEMC du 20.10.2012
La marine israélienne a révélé qu'elle a déployé plusieurs navires de guerre Saar 4, équipés de caméras, de radars et d'un équipement de surveillance sophistiqué, au large de la Méditerranée, pour surveiller et empêcher les bateaux de naviguer dans ce qu'elle appelle "les eaux territoriales israéliennes", a rapporté l'Agence de Presse Quds Net.

Les navires de guerre complèteront les missions de surveillance conduites par les drones israéliens Shoval ; la marine israélienne a lancé ces drones après que le Hezbollah libanais ait réussi à envoyer un drone de surveillance qui a survolé Israël et à prendre des photos de zones sensibles avant que l'armée de l'air israélienne l'ait remarqué et détruit.

Israël croit que le Hezbollah enverra d'autres drones pour espionner Israël, en particulier les installations nucléaires de Dimona, dans le désert du Négev. Il pense également que le Hezbollah pourrait même essayer d'envoyer des drones armés capables de tirer des missiles sur certaines installations du pays.

Photo

La marine israélienne a terminé son entraînement sur un des nouveaux navires Saar (ci-dessus), et une partie des manœuvres a consisté en une simulation de la manière d'intercepter le bateau de la solidarité Estelle qui approche de Gaza.

Israël a déclaré qu'il n'autoriserait pas le voilier à atteindre la côte de Gaza, qu'il le stopperait et monterait à bord.

L'entraînement a été mené par la division Shalit 14 ; il comprenait une formation et une simulation de l'interception et de l'abordage du bateau à des dizaines de kilomètres en mer, ainsi que la simulation du remorquage du bateau dans le port d'Ashdod.

L'Estelle transporte de l'aide médicale et humanitaire pour les habitants de la Bande de Gaza assiégée et appauvrie.

L'armée a déclaré que tous les activistes seraient interrogés à bord du bateau avant que "des mesures juridiques soient prises contre eux."

Dans un tweet récent, les activistes ont déclaré que leur mission était pacifique et destinée à emmener d'urgence des fournitures médicales et humanitaires à la région côtière, et qu'Israël n'avait aucun droit de les arrêter et de les attaquer, puisqu'ils se dirigeaient vers Gaza et non vers Israël.

Leur dernier communiqué, ce matin, indique :

"L'équipage de Estelle veille à ce que l'ambiance à bord soit bonne.Le voilier navigue à la fois à voile et à moteur, ce qui donne une vitesse d'environ 6 nœuds. La position est N31 34 56 E032 à environ 60 milles nautique de Gaza. Il y a plusieurs navire non identifiés dans le voisinage. Certains d'entre eux se déplacent à grande vitesse, mais personne n'a essayé de nous contacter ou de montrer des signes d'hostilité."

Photo
La position de l'Estelle ce matin à 8h30






Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même sujet

Flottille de la Liberté III

Même auteur

ISM-France

Même date

20 octobre 2012