Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1793 fois

Qalqilia -

Manifestation à Azzoun contre le projet de démolition d'un parc pour enfants

Par

Le 21 février, vers 10h, a eu lieu une manifestation dans le parc pour enfants d'Azzoun. Environ 50 enfants sont venus avec leurs instituteurs, d'autres Palestiniens, des internationaux et des Israéliens, pour jouer et s'amuser ensemble dans ce qui reste du parc. Dans trois semaines, le 15 mars, le parc doit être démoli.

Manifestation à Azzoun contre le projet de démolition d'un parc pour enfants

Ce qui a ressemblé à une journée de jeux au soleil pour les petits du jardin d'enfants d'Azzoun fut aussi une protestation contre la démolition prochaine. Des responsables locaux, des militants internationaux et israéliens ont pris la parole pendant que la foule des manifestants agitait des drapeaux et brandissait des pancartes protestant contre l'ordre de démolition.

Après la manifestation, les participants ont marché vers ce qui était la porte principale du village, mais qui est depuis deux semaines fermée par l'armée. Là la manifestation pacifique et non violente a continué au barrage routier, où elle a été rejointe par les véhicules de l'armée et de la police. Il n'y a pas eu de problèmes et les manifestants ont pu rester là encore une demi-heure.

Les enfants d'Azzoun souffrent bien sûr de l'occupation israélienne et pour eux, le parc est un morceau de joie dans des circonstances très dures. Les incursions régulières de l'armée dans la ville les confrontent à la violence très jeunes. La pauvreté est chose commune à Azzoun car l'économie locale est ruinée par le régime de bouclage. L'armée israélienne déclare régulièrement le couvre-feu sur la ville, le plus récent était il y a juste quelques jours.

La construction du parc était presque terminée lorsque, au matin du 22 février 2006, les bulldozers accompagnés de soldats israéliens, sont arrivés et en ont démoli la moitié – deux piscines et des cabines.

La justification donnée par l'armée israélienne pour la démolition fut le manque de permis de construire puisque Azzoun fait partie de la Zone C, sous contrôle civil et militaire israélien. Il est bien connu que les permis de construire en Zone C sont impossibles à obtenir, les demandeurs sont déboutés par l'Administration civile israélienne, même pour les constructions sur des terres privées.

Dans un rapport récent de Peace Now, il est démontré que 94% des permis de construire ont été refusés au cours des 7 dernières années.

L'armée israélienne avait plusieurs fois, avant la démolition, donné l'ordre d'arrêter la construction mais le village a décidé de continuer, fort du fait qu'elle s'effectuait sur la terre palestinienne.

Une avocate israélienne travaille actuellement sur cette affaire avec la municipalité d'Azzoun, et a obtenu le report de la démolition au 15 mars 2008. Elle envisage maintenant de porter le cas devant la Cour Suprême, dans l'espoir de faire renverser la décision de l'armée.

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Qalqilia

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

ISM

Même date

22 février 2008