Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2609 fois

Tulkarem -

Manifestation à Shufa pour protester contre la route d’Apartheid israélienne

Par

Plus de 100 habitants de Shufa se sont rassemblés le samedi 7 juin à 17h pour protester contre le système israélien de routes d'apartheid qui interdit aux villageois le droit d'utiliser la principale rue de leur village.
Portant une banderole où l’on pouvait lire : «C'est de l'Apartheid", et des pancartes implorant "Ne tuez pas la paix", les villageois ont marché en direction de la route d’Apartheid.

Manifestation à Shufa pour protester contre la route d’Apartheid israélienne


Cette manifestation fait partie d’une série de protestations contre la fermeture de la route, malgré les assurances données par le Commandant de l'armée israélienne que s'ils annulaient leur manifestation, la route serait ouverte le lendemain.

Des soldats israéliens sont rapidement entrés dans le village situés à proximité d’une base de l'armée (construite sur des terres palestiniennes volées), et ils ont cerné les manifestants pour les empêcher d'atteindre la route.

Les protestataires sont restés sur place et ont scandé des slogans comme : "1, 2, 3, 4 Fin de l’Occupation!" avant de négocier un parcours le plus proche possible de la route sur laquelle ils n'ont pas été autorisés à circuler depuis ces trois dernières années.

Cependant, la route est accessible aux colons de la colonie voisine d’Avne Hefez, une colonie du "week-end" construite en 1985 et c’est la raison pour laquelle les villageois sont privés de leur liberté de mouvement. Jusqu'à il y a 18 mois, les habitants n’avaient même pas le droit même de marcher sur la route.

Le système d'apartheid empêche également la fourniture d’électricité et le passage des lignes téléphoniques vers la partie haute du village, bien que située à seulement 200 mètres des sources d'énergie. Les villageois sont contraints à dépendre d’un générateur fonctionnant au diesel qui marche à peine trois heures par jour, au prix de trois shekels par kilowatt – soit six fois le prix de l'électricité ailleurs en Palestine.

Lors des négociations, les soldats ont conseillé aux manifestants de terminer de leur protestation à 18h30. Les manifestants ont refusé, en disant qu’ils partiraient que lorsque tous les soldats auraient quitté le secteur, y compris les deux qui avaient occupé une maison voisine.

Tous les manifestants se sont assis pour montrer leur refus de partir et ils ont commencé à scander le slogan : "C'est l'Apartheid" en hébreu, et ils sont restés sur la route jusqu'à ce que tous les soldats soient partis.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Tulkarem

Même sujet

Non Violence

Même auteur

ISM

Même date

8 juin 2008