Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1736 fois

Vallée du Jourdain -

Manifestation de Tayasir : Calme des Palestiniens face à l'agitation des militaires

Par

Le 22 novembre à 11h, les habitants de la région de Tubas ont tenu une manifestation digne contre le checkpoint israélien près du village de Tayasir. Environ 100 Palestiniens ont été rejoints par 25 activistes israéliens et internationaux.
Les Shebab (les jeunes) de la région étaient pour la plupart à l'école, donc la manifestation était en grande partie composée d'hommes mûrs et respectés de la communauté ainsi que de plusieurs femmes locales.

Les protestataires ont marché en direction du checkpoint où ils se sont retrouvés en biens plus grand nombre que les Forces de l'Occupation Israélienne.

Il aurait été relativement facile pour le groupe d'occuper le checkpoint de façon non violente, ce qui a dû être aussi très clair pour les soldats.

Cependant, les organisateurs de la manifestation avaient décidé à l'avance d'avoir une approche de non-confrontation.

Pendant une heure, les protestataires ont fait face aux soldats en tenant des banderoles et des pancartes où l'on pouvait lire des slogans tels que "Oui à l'application du droit international" (en Arabe), et "Checkpoint = Chokepoint" (en Anglais).

La protestation a inclus un moment de prière pour les hommes Musulmans qui y participaient.

Pendant la réunion silencieuse, les gardes du checkpoint ont continué à augmenter en nombre, vraisemblablement en prévision d'une violation du checkpoint. En outre, deux tireurs isolés ont pris position sur un toit du complexe militaire et surveillaient constamment le groupe.

Les soldats devaient être frustrés parce qu'ils n'ont pas provoqué de réaction violente, et la seule activité au checkpoint fut l'arrivée des activistes israéliens qui ont refusé de montrer leurs papiers d'identité pour rejoindre le groupe rassemblé de l'autre cêté.
Par moment, nous scandions de slogans et nous avons entendu le bruit d'un F16 et de deux hélicoptères qui volaient à proximité mais autrement tout était calme.

Au signal des responsables palestiniens, l'assemblée s'est dispersée dans le calme.

Le Palestinian Agricultural Relief Committee (PARC) de Tubas avait organisé la manifestation dans le but d'attirer l'attention sur la nature del'occupation dans la région isolée de Tubas.

Installé l'année dernière, le checkpoint sépare les villages palestiniens de la région les uns des autres et les Palestiniens de leurs champs.

Les villages de Bardala, Ein Al Beda, Cardala et Wadi Al Malech sont situés dans une enclave de la Vallée du Jourdain et leur seul point d'entrée-sortie est le checkpoint de Tyaseer.

Toute personne qui n'est pas enregistrée sur sa carte d'identité comme vivant dans ces villages ou qui ne possède pas un permis limité dans le temps est interdit d'y entrer par les militaires israéliens.

Afin de pouvoir se déplacer librement, de nombreux habitants de ces villages se sont enregistrés comme habitants de Tubas. Maintenant, s'ils quittent leurs villages, ils ne peuvent plus y revenir.

Tayaseer et Aqaba sont situés dans un secteur considéré en tant que "Zone Militaire".

Les responsables de l'occupation ne cachent pas leur opinion qu'Aqaba "ne devrait pas être là".

Récemment, les militaires ont confiqué les moutons des villageois et ont brûlé leurs paturâges.

Selon Ha'aretz (en date du 26 mars 1999), 8 villageois du village ont été tués et 43 ont été blessés par les soldats israéliens entre 1967, date à laquelle ils "l'ont adopté" comme terrain d'entrainement, et septembre 2000, ils ont été forcés de se retirer après que le village ait obtenu de la Cour Suprême israélienne un jugement en leur faveur.

Plus récemment, les militaires ont déclaré que toutes les maisons du village "avaient été construites illégalement" et ils ont menacé de démolir le village en entier , en publiant des ordres de démolition pour tout le village.
Ces efforts ont été contrecarrés par des protestations internationales.

Bien qu'un village dans le secteur ait fait partir les militaires par une action en justice, il est clair que la région est encore énormément utilisée par les Forces de l'Occupation Israélienne en tant que terrain de formation.

La présence militaire dans le ciel et sur le terrain pendant la protestation était en contraste total avec le visage calme des locaux et de l'action qu'ils ont organisée.

Source : www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Vallée du Jourdain

Même sujet

Checkpoints

Même date

23 novembre 2005