Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1584 fois

Bilin -

Manifestation non-violente à Bil'in attaquée une nouvelle fois par les Forces de l'Occupation

Par

Aujourd'hui, les villageois de Bil’in ont une nouvelle fois contesté le vol de leur terre dans une nouvelle action créatrice contre la Barrière d'Annexion.
Les villageois tenaient des miniatures en plastique et en mousse de maisons de colonies sur lesquelles étaient gravées les noms de diverses colonies et les ont emmenées sur le site de la manifestation.

Quand nous sommes arrivés sur le site de la barrière, les soldats ont eux-mêmes démoli la principale miniature, sans que l'on sache pourquoi. Quelques enfants palestiniens y ont répondu en massacrant symboliquement du pied ses restes.

Il est devenu évident pour tous que les soldats brûlaient d'envie de lâcher leur violence sur nous et de blesser quelqu'un.

Comme par le passé, la non-violence des Palestiniens a été accueillie par la violence quand les soldats nous ont attaqués physiquement en nous poussant et en nous refoulant vers le terrain rocheux ainsi qu'en utilisant leur matraques pour frapper les activistes qu'ils soient Palestiniens, Israéliens ou internationaux.

Un moment plus tard, ils ont utilisé des bombes assourdissantes et du gaz lacrymogène pour essayer de disperser la manifestation.

Les protestataires ont maintenu leur position et ont refusé d'être repoussés et il y avait une sorte de pression vers la route menant au chantier de construction.

Les soldats nous pousseraient et nous tabasseraient en bas de la route, puis ils essayeraient de revenir à leur position, en nous disant de rester en arrière tandis qu'ils continueraient à tirer sur nous du gaz lacrymogène.
Mais depuis qu'ils sont à Bil'in, ils n'ont jamais eu le droit d'indiquer aux villageois où aller.

Néanmoins ils nous ont réellement poussés physiquement vers le haut de la route et la lisière du village et ils ont continué à tirer à l'intérieur du village proprement dit : du gaz lacrymogène (dont une partie a été tirée dans les maisons des villageois) et des balles en métal recouvert de caoutchouc sur les enfants dont certains ont répondu par le jet de pierres pour défendre leurs maisons.

Les Forces de l'Occupation ont arrêté deux activistes israéliens et un Palestinien du Comité Populaire Contre le Mur et les Colonies.

L'une des stratégies utilisées par les Forces de l'Occupation, c'est d'enlever l'un des manifestants et de l'utiliser en tant qu'otage pour faire du chantage aux villageois afin qu'ils rentrent chez eux.

Les manifestants ont maintenu la pression jusqu'à ce que l'otage palestinien soit libéré et à ce moment-là, les manifestants sont rentrés au village.



Il y avait beaucoup de photographes, dont certains portaient des masques à gaz pour ne être importunés par les armes chimiques utilisées contre la manifestation non-violente.

De façon générale, c'était une véritable déclaration contre le vol de terres qui a lieu au nom de la "sécurité" des colonies israéliennes illégales qui sont installées au sein de la Cisjordanie , bien qu'elle ait été accueillie par un haut niveau de violence des Forces de l'Occupation Israélienne.


Source : www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bilin

Même sujet

Résistances

Même date

2 décembre 2005