Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1510 fois

Jérusalem -

Mauvaises nouvelles de Beit Surik

Par

Le tribunal militaire a décidé hier de détenir le maire de Beit Surik jusqu'à la fin des démarches contre lui en dépit de la protestation de ses voisins israéliens de Mevaseret Zion.
Muhhamad Kandil était l’un des principaux acteurs quand il a lancé une pétition commune au nom des membres des deux communautés devant la Cour Suprême israélienne qui a eu comme conséquence le jugement sans précédent de modifier le tracé du Mur de Séparation d'Israel.

Selon le journal Ha'aretz, le chef-adjoint du Conseil local de Mevasseret Zion et un membre de Likud, Arieh Shamam, ont déclaré dans une déclaration sous serment devant le tribunal militaire que Kandil contribuait aux bonnes relations amicales entre les deux communautés.

Shai Dror, un résidant de Mevasseret a déclaré à la cour que Kandil s'était assuré que les actions communes de l'année dernière contre le tracé de la barrière ne s’étaient pas transformées en manifestations violentes.

Quand la construction du mur a repris sur les terres de Beit Surik, il y a une semaine, les résidants de Beit Surik ont constaté que le travail allait au delà des secteurs prévus par la Cour Suprême et que 1000 dunums de terres de Beit Surik seraient perdus de l’autre côté du mur.

Quand les villageois se sont réunis sur leur terre afin d'essayer de les protéger de la destruction par les bulldozers israéliens, le maire Kandil s’est approché des soldats israéliens pour apaiser la situation.

Ha'aretz a indiqué que Kandil pensait qu'il était escorté par les soldats dans le but de parler avec les entrepreneurs avant de découvrir qu'il avait été arrêté.

Kandil est accusé d'avoir attaqué un garde-frontière israélien, Shachar yizchaki, à l'incrédulité de tous ceux qui le connaissent, y compris les résidants de Mevasseret qui ont fourni des références sur sa réputation pour le soutenir.




Yizchaki, un officier de la police des frontières, qui prétend que le maire l'a attaqué, est bien connu pour ses méthodes avec les protestataires.

Le jour de l'arrestation de Kandil, ses hommes ont été filmés alors qu’il jetaient des pierres sur les manifestants palestiniens.

Le 15 Avril 2004, pendant une manifestation contre le Mur à Biddu, Yizchaki a été photographié alors qu’il menottait un enfant âgé de douze ans au pare-brise de sa jeep et qu’il l'utilisait comme bouclier humain contre les pierres pendant plusieurs heures.

Quand le Rabbin Arik Asherman, directeur des Rabbins pour les Droits de l'Homme, qui a tenté d’intervenir, a été également forcé de se tenir devant la jeep militaire et a été agressé par Yatzchaki.

Le Rabbin Asherman a déposé une plainte contre Yizchaki.

De plus hier, l’avocat Billal Mahfouz a donné son accord pour déposer plainte au nom des mineurs, Muntaser Najib Al Jamal 12 ans, Ahmad Suleiman Sheikh 15 ans et Amjad Ghazi Ahmad 16 ans.

En cours de leur arrestation les trois ont été sérieusement frappés.

Pendant leur interrogatoire, ils ont signé des documents en hébreu, dont ils ignorent le contenu. Ils ont été menacés du fait que s'ils ne signaient pas, ils seraient tués.

Muntaser a été libéré et Ahmad et Amjad ont été condamnés tous les deux à trois mois de détention.

Leur avocat projète de déposer une plainte. Selon les mineurs et des témoins oculaires, les trois ont été sévèrement battus par les policiers des frontières alors qu’ils étaient emenés vers le centre de détention.

Nous remercions tout ceux qui ont répondu à notre alerte d'action en leur nom.


Lire le reportage de Mansour sur la manifestation de Beit Surik le 3 mars dernier

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Le Mur

Même auteur

ISM

Même date

7 mars 2005