Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1949 fois

Liban -

Message d'Anni Kanafani à l'AFCGK

Par

> fcgk44@free.fr

Le bureau de l'AFCGK a reçu hier soir ce message d'Anni Kanafani, vice-présidente de la Fondation Culturelle Ghassan Kanafani:

"Chers Amis,
Nous vous remercions de l'attention que vous portez à la situation tragique de la population du camp de réfugiés palestiniens de Nahr el Bared.
La situation est terrifiante à la fois pour les gens qui sont encore dans le camp sous des bombardements incessants et pour ceux qui ont essayé de fuir vers d'autres camps et villes.

La plupart ont perdu leurs maisons et leurs biens et ont fui sans pouvoir rien emporter.

Certains ont été tués, d'autres blessés quand ils ont essayé de fuir à pied ou en voiture vers d'autres camps et villes. Ce fut très difficile de secourir les personnes handicapées à cause des bombardements et des tirs de snipers. Même les médecins n'ont pas été autorisé à rentrer dans Nahr el Bared pour porter secours aux blessés.

Il n'y a pas d'hôpital, seulement une clinique existe dans le camp dont la population était estimée à 40 000 personnes; actuellement près de 10 000 personnes sont toujours dans le camp.

Près de 2 000 maisons, centres et magasins ont été détruits durant les dix premiers jours du conflit entre l'Armée Libanaise et le soi-disant "Fatah al-Islam".

Beaucoup de civils ont été tués ou blessés. De ce que nous savons, 12 membres de l'équipe de la Fondation Culturelle Ghassan Kanafani, et leurs familles à Nahr el Bared ont perdu leurs maisons, qu'ils avaient construites pierre par pierre, année après année.

Deux de nos institutrices venaient juste de finir les travaux de leurs maisons quand les combats ont commencé. Elles n'ont pu en jouir ne serait-ce qu'une journée. Leurs maisons ont été complètement détruites.......

La plupart de nos membres (23) ont réussi à fuir le camp, mais deux membres de notre équipe sont toujours à l'intérieur de Nahr el Bared. Nous ne connaissons pas en détail la situation de notre jardin d'enfants et de notre bibliothèque qui sont situés dans une zone fortement bombardée par l'Armée Libanaise.

Personne ne peut se rendre à leurs abords, car de nombreux miliciens de Fatah al-Islam occupent encore cette zone. Nous pensons que les dommages sont très graves voire que notre centre est complètement détruit.

Le mardi 29 mai, nous étions, moi et Layla à Beddawi avec le directeur de "Save the Children" - Suède et avec d'autres représentants d'ONG.

Nous avons tenu une réunion dans la librairie de la Fondation, pour coordonner l'aide d'urgence et les activités avec les déplacés, placés temporairement dans les écoles, les mosquées et les autres institutions du camp de Beddawi dont la population a maintenant doublée.

La situation est terrible pour les déplacés, environ 15 000, et pour les familles de Beddawi. Les élèves ont dû stopper les cours et les examens de fin d'année qui devaient se tenir dans deux semaines. Les jeunes qui se rendaient en temps normal dans les écoles et les universités de Tripoli ne sont plus autorisés par l'Armée libanaise à quitter le camp.

L'équipe de la Fondation Culturelle Ghassan Kanafani de Beddawi et les volontaires sont investis dans les activités avec les jeunes enfants déplacés dans les écoles de l'UNRWA où la plupart des familles ont été placées.

De plus, d'autres activités comme la distribution de matériel, de vêtements et de nourriture sont menées en coordination avec les ONG locales et internationales et avec l'UNRWA. Notre établissement à Beddawi est devenu le point central des réunions des comités de coordination pour les activités avec les enfants.

Aujourd'hui, nous avons tenu une conférence de presse avec de nombreuses ONG, devant le Syndicat de la Presse Libanaise.

Nous avons besoin de soutien moral et financier pour venir en aide aux personnes de Nahr el Bared, c'est pourquoi, s'il vous plait, dites-nous dans quelle mesure vous êtes en mesure de les aider.

Anni Kanafani
Fondation Culturelle Ghassan Kanafani
Le 6 juin 2007"


Soutien aux Palestiniens du Liban

La Fondation Culturelle Ghassan Kanafani est une ONG libanaise qui se consacre à la publication de l’œuvre de Ghassan Kanafani, célèbre écrivain palestinien.

La Fondation crée et dirige des jardins d’enfants et des centres d’adaptation pour enfants handicapés ainsi que des bibliothèques et des centres d’art, vise à favoriser l’intégration des enfants handicapés avec les autres enfants, participe à la formation du personnel enseignant et technique et à la promotion d'activités sociales et culturelles.

L'association "Les Amis de la Fondation Culturelle Ghassan Kanafani" (AFCGK) a pour but de soutenir financièrement et matériellement cette Fondation, de la faire connaître et de participer à ses activités.

Si vous désirez les aider, rien de plus simple adressez un chèque à :
Association Les Amis de la Fondation Culturelle Ghassan Kanafani , 1 avenue Saint-Thomas
44100 Nantes.

Vous pouvez vous reporter à leur site actualisé sur http://fcgk44.free.fr


contact : fcgk44@free.fr

Source : Les Amis de la Fondation Culturelle Ghassan Kanafani

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Liban

Même sujet

Réfugiés

Même auteur

AFCGK

Même date

10 juin 2007