Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1962 fois

Salfit -

Meurtres à Salfit

Par

IWPS-Palestine est un groupe international de femmes basé à Hares (village du Gouvernorat de Salfit en Cisjordanie occupée) : elles accompagnent des civils palestiniens, documentent les violations des droits humains et interviennent de manière non-violente, soutiennent les actions de résistance non-violente contre l' occupation militaire brutale et illégale et la construction du Mur.

Un garçon âgé de 16 ans é été tué à Salfit après l'assassinat de deux hommes par des hélicoptères Apache; 9 personnes ont été blessées par des tirs, des balles en caoutchouc, et l'inhalation de gaz lacrymogène;
L'armée a envahi l'hopital et a jeté du gaz lacrymogène dans son entrée; elle a bloqué des ambulances et frappé un docteur.

Date de l'incident : 15 juillet 2005

Lieu : Salfit, Cisjordanie

Témoins : Dr. Naim Sabna, directeur de l'hôpital d'Urgences de Salfit, des habitants de Salfit don’t un garcon de 12 ans qui a assisté à la mort de Moath


Vers 15h30 le vendredi 15 juillet, deux hélicoptères Apache ont tiré des missiles et ont ouvert le feu sur trois hommes dans une oliveraie située à l'est de la ville de Salfit.

Deux hommes, Samer Abdulhadi Dawhqa et Mohammad Ahmed Marri, ont été tués sur le coup.


Le troisième homme, Mohammad Yusef A'yash, a été gravement blessé avec des blessures multiples au ventre et à la tête.
Il a été transporté vers l'hôpital d'Urgences de Salfit, où il a reçu les premiers soins et a été envoyé en ambulance vers l'hôpital de Ramallah.
Sur le chemin de l'hôpital, l'ambulance a été arrêtée par des soldats israéliens.

Les soldats ont pris les clefs de l'ambulance et ont frappé le docteur à l'épaule et aux jambes avec la crosse de leur arme.

M. A'yash a été emmené dans une ambulance militaire israélienne. L'état du malade et le lieu où il a été emmené ne sont pas connus à l'heure de l'écriture de ce rapport.


Vers 15h, des jeeps de l'armée sont entrées dans la ville en tirant du gaz lacrymogène et ont déclaré le couvre-feu. Les gens se sont précipités à l'intérieur de leurs maisons et ont fermé leurs boutiques, mais il y avait quelques jeunes hommes et garçons dans la rue principale qui jetaient des pierres sur les jeeps.

Les soldats ont tiré sur eux et ils se sont éloignés en courant, en se dispersant dans différentes directions.


Entre 15h30 et 16h, un soldat dans une jeep a tiré sur deux garçons qui étaient dans une ruelle près de la rue principale, à environ 15 mètres de la jeep.

Un garçon s'est échappé, mais la balle a atteint Moath Jamal Sulieme, 16 ans, au front, juste au-dessus de l'oeil gauche et est sorti par l'arrière de sa tête. De jeunes garçons (âgés de 12 à 14 ans) ont vu le soldat tirer sur Moath et ont couru pour l'aider.

Les soldats ont tiré sur eux des balles en caoutchouc aussi ils sont partis en courant et ont appelé une ambulance.

L'ambulance a pris Moath et l'a évacué vers les Urgences de l'hôpital de Salfit, où il a reçu les premiers soins. Moath a été envoyé en ambulance vers l'hôpital de Naplouse.

Sur le chemin vers l'hôpital, l'ambulance a été stoppée par des soldats Israéliens au checkpoint de Zatara jusqu'à ce qu'arrive une ambulance militaire israélienne.

Il a été transféré dans l'ambulance militaire israélienne et emmené vers un hôpital en Israël.

À 22h30, l'hôpital a informé le DCL que Moath était mort.


Vers 17h, environ 20 jeeps et plus de 50 soldats ont cerné l'hôpital d'Urgences de Salfit et ont exigé d'entrer. Quand le directeur de l'hôpital a refusé, les soldats ont jeté du gaz lacrymogène dans la cour de l'hôpital qui s'est propagé à l'intérieur de l'hopital.

L'armée est entrée de force dans l'hôpital, a fouillé toutes les pièces, y compris la salle d'opération et la pièce de réception de marchandises.

Vers 22h, l'armée a quitté l'hôpital et Salfit.


Personnes blessées et soignées à l'hôpital d'Urgences de Salfit

Mohamad Al Masri, (22 ans) : blessure par balle, à l'épaule droite
Anas Fatash, 16 ans : blessure par balle, à la main
Mahmoud Asad Yunis, 16 ans : blessure par balle en caoutchouc, à la cuisse gauche
Dia Madee, 18 ans : blessure par balle en caoutchouc, au genou droit
Mahamad Shahir Darweesh : blessure par balle, au rein droit
Jalal Abdall, 30 ans : traumatismes multiples, épaule droite
Jalila Jammal, 49 ans : inhalation de gaz lacrymogène
Ahmed Darweesh 15 ans : blessure par balle en caoutchouc à la tête
Said Shtaeh, 30 ans : crise d'anxiété
Ramee Mraita, 18 ans : blessure par balle en caoutchouc, coude droit
Martha Jlal : crise d'anxiété

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Salfit

Même sujet

Assassinats ciblés

Même auteur

IWPS

Même date

19 juillet 2005