Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2296 fois

Mobilisation internationale du 8 au 11 novembre : liberté pour Khalida Jarrar, Heba al-Labadi, Samer Arbeed et tous les prisonniers palestiniens !

Par

Dernière minute 07.11 - Le régime sioniste a libéré aujourd'hui Heba al-Labadi (Article sur The Electronic Intifada)
01.11.2019 - Le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun, dont est membre le Collectif Palestine Vaincra, appelle tous les partisans de la justice en Palestine à organiser des manifestations, des actions, des tables d’informations, des rassemblements, des campagnes d’affichage et des mobilisations du 8 au 11 novembre afin de revendiquer la libération des prisonniers politiques palestiniens luttant pour la liberté – et leur vie même – dans les prisons de l’occupation israélienne.

Mobilisation internationale du 8 au 11 novembre : liberté pour Khalida Jarrar, Heba al-Labadi, Samer Arbeed et tous les prisonniers palestiniens !

Khalida Jarrar, féministe palestinienne de premier plan, femme de gauche et parlementaire, a été arrêtée le 31 octobre 2019 à l'aube par les forces d'occupation israéliennes. 80 soldats lourdement armés surgissant de plus d’une dizaine de véhicules militaires ont envahi son domicile, huit mois seulement après sa dernière libération des prisons israéliennes. Elle y avait été emprisonnée pendant 20 mois, sans inculpation ni procès, en détention administrative. Au cours de son emprisonnement, plus de 275 organisations du monde entier ont rejoint l’appel à sa libération. Des manifestations et des mobilisations dans le monde entier ont mis en avant son cas. Il est temps d’agir à nouveau et d’exiger la libération immédiate de Khalida !

Photo


Heba al-Labadi est une Palestinienne de 24 ans de nationalité jordanienne. Elle est en grève de la faim depuis le 24 septembre 2019 contre sa détention administrative – emprisonnement sans inculpation ni jugement. Elle est l’une des 425 Palestiniens détenus sans inculpation ni jugement, dont beaucoup passent des années en prison sous des ordonnances de détention administrative renouvelées indéfiniment. Au total, plus de 5.500 Palestiniens sont emprisonnés par l’occupation israélienne. Heba al-Labadi a entamé sa grève de la faim après cinq semaines de rudes interrogatoires faisant appel à des techniques assimilables à la torture, notamment la privation de sommeil, des menaces contre sa famille, des violences verbales. Heba est emprisonnée par l’occupation israélienne depuis le 20 août, date à laquelle elle est entrée en Palestine avec sa mère pour assister à un mariage à Naplouse.

Samer Arbeed est détenu à l’hôpital Hadassah après de graves tortures par Israël, soumis à des interrogatoires et à des passages à tabac brutaux qui lui ont fait perdre connaissance pendant des semaines. Il a été enchaîné à son lit et même gazé dans sa chambre d'hôpital par les forces israéliennes malgré le fait qu'il a 11 côtes cassées et une pneumonie ainsi qu'une dysfonction rénale si grave qu'il doit maintenant être dialysé. Il ne souffrait d'aucun de ces problèmes de santé avant d'être arrêté par les forces d'occupation israéliennes le 25 septembre ; sa femme a été témoin des coups infligés par les soldats d'occupation dès son arrestation. Ses avocats ont eu interdiction de lui rendre visite et ils n'ont pas été informés qu'il avait été aspergé de gaz lacrymogènes ; dans un rapport médical remis par l'unité de soins intensifs de l'hôpital, il a été noté que la santé pulmonaire de Samer s'est encore détériorée en raison de la contamination de son appareil de ventilation. Il est soumis à des interrogatoires continus alors même qu'il reste hospitalisé à cause de la torture israélienne.

Khalida, Heba et Sameer se sont organisés, indépendamment les uns des autres, pour défendre les prisonniers palestiniens. Khalida est l’une des plus éminents défenseurs internationaux des prisonniers palestiniens et de leurs droits. Elle a également été vice-présidente du conseil d’administration de l’association des droits de l’homme et de soutien aux prisonniers d’Addameer. Heba a écrit et fait campagne pour les prisonniers politiques palestiniens et a appelé à leur libération, y compris celle de Georges Abdallah, emprisonné en France depuis 35 ans. Samer Arbeed a travaillé bénévolement pour des organisations qui revendiquaient la liberté des prisonniers. Auparavant, il avait été pris pour cible pour son travail.

Du vendredi 8 au lundi 11 novembre, défendez Khalida, Heba, Samer et les milliers de Palestiniens détenus derrière les barreaux. La torture, les détentions arbitraires et les mauvais traitements sont pratiqués à la vue du monde et nous devons parler et nous tenir aux côtés de ces Palestiniens qui revendiquent le respect de leurs droits les plus fondamentaux.

Libération de tous les prisonniers palestiniens !
Libération de la Palestine !



Source en anglais : Samidoun.net



Source : Collectif Palestine Vaincra

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Samidoun