Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1204 fois

Jérusalem -

Mohammed Mansour Refuse les Demandes de l'Occupation; le procè est reporté une nouvelle fois

Par

Mohammad Mansour, un organisateur de la lutte Non Violente contre le Mur d'Apartheid illégal de Biddu, qui travaille avec le Mouvement de Solidarité Internationale (ISM), avait son procès aujourd'hui à 8h30 au “Peace Court” à Jérusalem.
Père de cinq enfants, il a été faussement accusé d'agression sur un officier de police, de jet de pierres et de présence illégale dans un “secteur Israélien.”

Mohammad Mansour, un organisateur de la lutte Non Violente contre le Mur d'Apartheid illégal de Biddu, qui travaille avec le Mouvement de Solidarité Internationale (ISM), avait son procès aujourd'hui à 8h30 au “Peace Court” à Jérusalem.

Il avait été initialement arrêté en juin 2004 lors d'une manifestation non-violente contre le Mur d'Apartheid illégal a Al-Ram.

Père de cinq enfants, il a été faussement accusé d'agression sur un officier de police, de jet de pierres et de présence illégale dans un “secteur Israélien.”



L'accusation avait auparavant offert de fermer l'affaire si Mohammed acceptait de cesser de participer aux manifestations pendant les deux années à venir et de payer une amende de 3.500 Shekels.

"Je préfèrerais aller en prison que donner un Shekel à l'Occupant. Ce n'est pas moi, mais ceux qui construisent le mur qui sont les criminels." a indiqué Mohammed.

Le juge Alexander a déclaré son intention "de fermer l'affaire" aujourd'hui et a offert de laisser partir Mohammad sans conditions s'il payait le montant de sa caution.
Mohammad a réitéré son refus au juge.

La position de Mohammad de ne donner aucune légitimité à l'Occupant, en risquant une possible peine de prison, est un exemple pour tous les résistants Non-Violents en Palestine.

Pendant l'audience, le juge n'a pas regardé une seule fois Mohammad dans les yeux et semblait gêné en sa présence.
Il a encore fixé une date, le 16 février, pour une autre "audience finale" et a demandé aux avocats de Mohammad et à l'accusation d'essayer de s'entendre sur un accord dans l'intervalle.


L'International Solidarity Movement (ISM) condamne une nouvelle fois la défense par le système juridique israélien des crimes de guerre commis par les soldats et les colons israéliens et sa criminalisation de la protestation non violente contre l'Occupation et le Mur d'Apartheid.

Pour plus d'informations, appelez :

Bureau de l'ISM : 02-2971824
Mohammed Mansour : 054-5851893
Avocat Leah Tsemel : 0522-601-602

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même auteur

ISM

Même date

10 janvier 2006