Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3124 fois

Cisjordanie occupée -

Muhammad et Mahmoud Balboul et Bilal Kayed, trois héros palestiniens ex-grévistes de la faim, libérés des geôles sionistes (vidéo de l'accueil hallucinant que les Palestiniens ont réservé à Kayed à son retour à Assira al-Shamalya)

Par

Les frères Balboul, Muhammad, 26 ans, et Mahmoud 23 ans, ont été libérés jeudi 8 décembre, et Bilal Kayed, 34 ans, cet après-midi. Les frères Balboul avaient été kidnappés par l’armée d’occupation le 9 juin et condamnés à six mois de détention administrative. Le 7 et le 5 juillet respectivement, ils ont entamé une grève de la faim à laquelle ils ont mis fin le 21 septembre, après 77 et 79 jours, lorsque l’autorité d’occupation a été contrainte d’accepter de les libérer (1).

Muhammad et Mahmoud Balboul et Bilal Kayed, trois héros palestiniens ex-grévistes de la faim, libérés des geôles sionistes   (vidéo de l'accueil hallucinant que les Palestiniens ont réservé à Kayed à son retour à Assira al-Shamalya)

Muhammad et Mahmoud Balboul, et leur mère Sanaa, à la sortie de prison des deux frères, jeudi 8 décembre
Les frères Balboul sont les fils de Ahmad Balboul, un dirigeant des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, la branche armée du Fatah, qui a été assassiné par des agents sionistes clandestins en 2008.

Leur sœur Nuran (photo ci-dessous), 15 ans, a elle aussi été détenue pendant 3 mois cette année, les forces d’occupation l’accusant d’être en possession d’un couteau. Dès sa libération, elle et leur mère Sanaa ont infatigablement remué ciel et terre pour obtenir la libération de Muhammad et Mahmoud.

Photo

ooOOoo


Bilal Kayed, qui a été libéré cet après-midi (photo ci-dessous par Hafez Omar), a été emprisonné à l’âge de 19 ans, le 14 décembre 2001, au début de la Deuxième Intifada. Le 13 juin 2016, date prévue de sa libération après 14 ans et demi d’incarcération, des « juges » du régime d’occupation ont décidé de prolonger de 6 mois son incarcération, sous le régime de la détention administrative. Le 15 juin, Bilal décidait d’entreprendre une grève de la faim illimitée pour contraindre l’occupant à respecter ses droits. Après 71 jours de grève, de nombreuses protestations et mobilisations en Palestine et dans le monde, le régime sioniste acceptait de ne pas renouveler la détention administrative de Bilal et de le libérer, 15 ans presque jour pour jour après le début de sa détention. (2)

Vive la lutte du peuple palestinien ! Liberté pour tous les prisonniers de la lutte palestinienne !

Photo


(1) « Ils ont gagné ! Accord conclu pour la libération de détenus en grève de la faim Al-Qadi et les frères Balboul », ISM-France, 22 septembre 2016.
(2) « Le Front Populaire salue la victoire de Bilal Kayed », ISM-France , 25 août 2016.


Selon Dounia, militante française sur place depuis plus d'un an et grâce à qui nous avons cette vidéo, des milliers de Palestiniens venus de toute la Cisjordanie occupée s'étaient rassemblés à Assira al-Shamalya pour accueillir le héros.




Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie occupée

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

ISM-France