Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2156 fois

Cisjordanie -

Multiplication des attaques par les colons, fin mars 2013

Par

Les attaques de colons se sont multipliées ces dernières semaines, et notamment en ce dernier week-end de mars. Des actes de violence perpétrés par des colons contre des Palestiniens sans défense ont été rapportés à travers toute la Cisjordanie et Jérusalem Est occupées, et cette recrudescence n'est certainement pas étrangère à la nouvelle coalition conconctée sur mesure pour les envahisseurs sionistes par le chef de leur gouvernement [lire Le leader des colons qualifie le nouveau gouvernement israélien de "rêve érotique"]

Multiplication des attaques par les colons, fin mars 2013

Hasan Barhoush, 80 ans, à l'hôpital de Tulkarem après avoir été attaqué par les intrus sionistes
Le Centre d’information Wadi Hiweh, situé dans le quartier de Silwan à Jérusalem Est occupée, a indiqué qu’un groupe de colons s’est attaqué à un jeune Palestinien, dans le quartier d’Ash-Sharaf, alors qu’il se rendait à son école d’Al-Rasheediyya, à Jérusalem. Sultan Al-Kishawi, âgé de 16 ans, souffre de blessures multiples qui ont nécessité son hospitalisation à l’Hôpital Saint-Joseph de Sheikh Jarrah. Le Centre a ajouté avoir constaté une escalade importante des attaques de colons, spécialement dans les rues que les Palestiniens utilisent pour se rendre à la mosquée Al-Aqsa et pour rejoindre les ruelles commerçantes de la vieille ville de Jérusalem occupée. Dans les jours précédents, les colons s’étaient attaqués à plusieurs jeunes élèves dans le quartier de Silwan, alors que les petites filles rentraient chez elles après l’école, et leur avaient lancé des détritus dessus. Ils s’en étaient également pris à une femme qui était accourue pour aider les petites, et avaient tenté de lui arracher son hijab.

A Al-Khalil (Hébron), un enfant palestinien de 12 ans a été blessé à la tête après l’attaque perpétrée par des colons venus de la colonie de Kiryat Arba, sur des citoyens palestiniens du quartier Jaber, situé à l’est de la mosquée Ibrahimi, dimanche soir. Des témoins ont raconté que les colons ont jeté des pierres et des bouteilles vides sur des enfants et des adolescents qui étaient en train de jouer au football, blessant le jeune Saad Jaber. Cette attaque a conduit à une escalade de violence et à des heurts qui se sont poursuivis pendant deux heures. Les forces de l’occupation israélienne ont totalement bouclé le quartier, interdisant toute circulation et tout mouvement des Palestiniens.

Des colons israéliens ont également agressé des bergers palestiniens et des agriculteurs près de la ville palestinienne de Yatta. Un nombre important de colons armés ont menacé de tirer sur les agriculteurs, et les ont empêchés d’accéder à leurs terres sur lesquelles ils venaient travailler. Les colons les ont ensuite pourchassés sur des kilomètres à travers champs. Aucun blessé n’a été rapporté.

Vendredi 29 mars, dans la région de Qalqilia, un Palestinien âgé de 80 ans a été admis à l’hôpital après que le vieil homme ait été attaqué par un groupe de colons israéliens. Il a été molesté alors qu’il travaillait sur sa terre, dans le village de Kafr al-Labad, à proximité de la colonie israélienne de Enav. Hasan Barhoush, qui souffre de multiples fractures et contusions, reste hospitalisé dans un état préoccupant, à l’Hôpital Thabit Thabit de Tulkarem, et devrait être opéré.

Enfin, dimanche 31 mars, au sud de Naplouse, ce sont deux bus scolaires palestiniens qui ont été la cible d’attaques par des colons, qui les ont caillassés, faisant 7 blessées parmi les enfants, a indiqué une source officielle de l’Autorité Palestinienne. Les bus, qui transportaient des enfants de retour d’un voyage scolaire à Ramallah, ont eu plusieurs vitres explosées par les jets de pierres. Les petites blessées ont été transférées à l’Hôpital Rafedia de Naplouse.

Les attaques de colons contre des Palestiniens non armés sont fréquentes, en raison de la grande impunité dont ils jouissent très généralement de la part de l’Etat d’Israël. Il est très rare que des colons soient poursuivis ou condamnés pour de tels actes de violence. « Lorsque des Israéliens blessent des Palestiniens, les autorités appliquent une politique non déclarée de pardon, de compromis, et de clémence des peines, » confirme l’organisation israélienne pour les Droits de l’homme, B’Tselem, « Les forces israéliennes ne font pas grand-chose pour empêcher la violence des colons, ou pour faire condamner leurs auteurs ».

Sources : IMEMC, Ma’an News, PIC.


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Attaques de Colons

Même auteur

ISM-France & Agences

Même date

3 avril 2013